La Nuit rêvée d’Anne de Lacretelle (5/12) : Marie Laurencin : "J'ai passé les concours de l'école des Beaux-Arts, heureusement j'ai toujours été refusée"

42:59
 
Partager
 

Manage episode 303189819 series 70651
Par Radio France and France Culture, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
durée : 00:42:59 - Les Nuits de France Culture - par : Philippe Garbit - "Les rêves perdus de Marie Laurencin" (1ère diffusion : 23/12/1954 sur la Chaîne Parisienne). Cette émission proposait une longue causerie avec la peintre Marie Laurencin qui racontait sa vie, son enfance, ses rencontres avec Georges Braque et Guillaume Apollinaire. Dans cette émission enregistrée en 1954, Marie Laurencin évoquait sous la forme d'une causerie sa vie, de son enfance à ses débuts dans la peinture : * La mode et les femmes très élégantes me faisaient rêver, celles qui avaient de jolies tailles et marchaient dans la rue. Je regardais les visages et les femmes. J'habitais du côté du Lycée Lamartine où j'ai fait mes études jusqu'à l'âge de vingt ans, j'étais toujours dernière. [...] A vingt ans j'ai dit à ma mère que je voulais dessiner. Sur son apprentissage : J'ai passé les concours de l'école des Beaux-Arts, heureusement j'ai toujours été refusée, j'ai passé trois fois. Et puis j'ai voulu aussi être professeur de dessin, parce que je devais gagner ma vie et j'ai encore été refusée. Je n'ai jamais eu les diplômes. Puis elle évoquait ses études à l'Académie Humbert, sa rencontre avec Georges Braque : Braque me dit : 'c'est vous qui avez fait cela ?' Je lui dis oui. Il me dit : 'vous avez du talent'. Je suis presque tombée par terre, je ne m'attendais pas à cela, le mot 'talent' dit par Braque a décidé pour ainsi dire de mon avenir. Georges Braque a été le premier à l'encourager de même que Matisse, qui lui donne de bons conseils. Elle se souvenait de son tableau "Apollinaire et ses amis" acheté par Gertrude Stein, de sa relation avec le poète et de ses thèmes d'inspiration privilégié en peinture. Par Louis Mollion Réalisation : Albert Riera Le bureau des rêves perdus ou à la poursuite des rêves perdus - Les rêves perdus de Marie Laurencin (1ère diffusion : 23/12/1954 Chaîne Parisienne) Indexation web : Sandrine England, Documentation sonore de Radio France Archive Ina-Radio France

9200 episodes