Hélène et Sanja: immersion dans un parcours de Pma au Pays-Bas

42:49
 
Partager
 

Manage episode 285944381 series 2608106
Par Constance D, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Aujourd’hui je vous emmène en immersion dans une famille hollandaise d’adoption. Cela faisait quelques temps que l’on n’était pas partis hors de nos frontières au travers d’un épisode!


A l’heure où les voyages sont proscrits, je vous propose d’aller découvrir comment se passe un parcours de PMA dans un pays du nord de l’Europe et plus particulièrement en tant qu’expatrié dans l’Etat ou l’on entreprend ce chemin vers la parentalité. Rien d’exotique en soit mais pourtant je vais vous parler d’un pays qui n’est pas un pays de première intention dans nos parcours, il s’agit des Pays-Bas.

Helene est française, sa femme Sanja est Yougoslave. A mon micro, Hélène nous raconte leurs parcours en tant qu’expatriées dans ce pays qui nous semble à tous très précurseur en matière d’accès à la PMA. Elles ont pleinement conscience de cette chance qu’est la possibilité de pousser la porte d’une clinique en bas de chez soi pour accéder à son désir d’enfant. Sans résumer leur parcours uniquement à cette opportunité, tant il est vital de prendre conscience que malgré un accès simplifié nos trajectoires vers la parentalité restent semées d’embûches, Hélène aborde aussi et surtout les difficultés qu’elles rencontrent aujourd’hui à faire inscrire leur 2eme fille à l’état civil Français. Le point dur réside dans la reconnaissance de la fille biologique de Sanja comme étant aussi celle d’Hélène. Je ne sais pas vous, mais moi je suis curieuse de savoir comment l’état Français peut juger qu’un document, tel qu’un acte de naissance, établissant une filiation déclarée et actée par l’état civil d’un pays européen, peut ne pas être recevable et donc refuser la transcription pure et simple.


Une des questions majeures de la nouvelle loi bioéthique est justement celle de la filiation directe. Il est temps d’agir, pour que nos familles ne se retrouvent plus dans des situations aussi absurdes et soient sécurisées! Allez, les têtes pensantes, députés et sénateurs, la société est prête depuis bien plus longtemps que vous! Agissez et prenez vos responsabilités!


Nous existons déjà!


Je vous laisse découvrir l'histoire d'Hélène et Sanja et vous souhaite une bonne écoute!


Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesenfantsvontbien.



Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

84 episodes