Présidentielle en France : le vote électronique, enjeu de désinformation

3:18
 
Partager
 

Manage episode 308068137 series 2479113
Par France Médias Monde, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
À moins de cinq mois du premier tour, l'élection présidentielle française fait l'objet d’une polémique sur Twitter. Une vidéo, notamment partagée par le candidat Florian Philippot, prétend que le vote électronique va être mis en place par le gouvernement pour fausser les résultats. Une infox montée de toutes pièces qui vise d'ores et déjà à discréditer le scrutin. Cette vidéo publiée le lundi 22 novembre sur Twitter prétend montrer une intervention du porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, lors d’une conférence de presse retransmise par la chaîne de télévision BFM TV. « Il y a un engagement dans le cadre de la campagne présidentielle [...] c'est de permettre un vote électronique aux Français qui le souhaitent », déclare-t-il dans l’extrait. Le commentaire de celui qui poste cette vidéo, Philippe Murer, affirme que le vote électronique va être mis en place pour l'élection présidentielle et qu'il permettra « des fraudes massives invérifiables ». Très rapidement, le leader du parti les Patriotes, Florian Philippot, retweete la vidéo. Il ajoute, c'est une « fraude et tricherie en marche ». Au total, celle-ci a déjà été partagée plus de 6 000 fois et continue de susciter de nombreux commentaires. Une fabrication fallacieuse En réalité, la vidéo est un montage plutôt habile. Le bandeau d'information traditionnellement utilisé par BFM TV en bas de l'image et qui évoque ici Noël et la cinquième vague, a été ajouté sur une vidéo sortie de son contexte. Il s'agit effectivement d'un passage tronqué du compte-rendu du Conseil des ministres du 17 février 2021. Gabriel Attal répondait alors à une question d'un journaliste sur le vote électronique. On est donc ici face au recyclage d'une intervention qui n'est plus d’actualité, maquillée en information récente, et volontairement mal interprétée. Philippe Murer semble être à l'initiative de ce montage puisqu'il est le premier à l'avoir publié. L'ex-conseiller économique de Marine Le Pen est un proche de Florian Philippot. Il a rejoint en 2017 le parti les Patriotes, fondé par l'ancien vice-président du Front National. Le vote électronique en France Un amendement a bien été déposé en février 2021 pour que les électeurs qui le souhaitent puissent voter électroniquement une semaine avant le scrutin. Mais celui-ci a été rejeté par le Sénat. Plus récemment, au mois de septembre, une proposition de loi a été formulée par l'opposition pour instaurer le vote par correspondance. Cependant, le texte ne prévoit pas de mettre en place le vote électronique comme l'atteste ce passage : « Il s'agit d'une étape vers un vote électronique qui prendra sa place naturellement dans une société numérisée. La France ne l'est pas actuellement. » Rien dans l'actualité ne permet donc de revenir sur ce dispositif, ni d'affirmer qu'il faciliterait la fraude. Rappelons que certaines communes françaises votent numériquement depuis 2002. Discréditer l'élection Bien que Gabriel Attal ait lui-même dénoncé cette manipulation, Philippe Murer et Florian Philippot n'ont pas supprimé leur publication mensongère à l'heure où nous écrivons ces lignes. La démarche des deux hommes qui sont des membres actifs de la sphère complotiste est donc bien intentionnelle. Cette vidéo trompeuse participe ainsi à semer les graines d'un discours de rejet des résultats électoraux à venir, sur le modèle de ce qu'il s'est passé il y a un an aux États-Unis. Même formellement démentie, une infox laisse toujours des traces. Les likes et retweets qui continuent autour de ce montage l'attestent. Contactés, Florian Philippot et Philippe Murer n'ont pas répondu à nos sollicitations.

150 episodes