Alexis Corbière - 23 septembre 2022

10:21
 
Partager
 

Manage episode 342012715 series 3395993
Par France Télévisions, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Le ton est monté d’un cran. Dans une allocution télévisée, mercredi 21 septembre, Vladimir Poutine a annoncé le renfort de 300 000 réservistes, et a, une nouvelle fois, menacé l’occident d’un recours à l’arme nucléaire. Alors que les soldats russes essuient des revers militaires importants face à la vaste contre-offensive des forces ukrainiennes ces dernières semaines, le dirigeant russe se dit déterminé à « défendre l’intégrité territoriale de la Russie ». « C’est très inquiétant, je désapprouve ce que fait M. Poutine », commente Alexis Corbière, député LFI de Seine-Saint-Denis, sur le plateau des 4 Vérités, vendredi 23 septembre 2022, sur France 2. Pour freiner la menace et éviter une spirale guerrière, il se dit ouvert à la discussion avec le président russe. « La menace nucléaire, c’est une réalité. Il est temps qu’il y ait du sang-froid, de la fermeté, mais aussi des initiatives diplomatiques », estime le député.

Depuis plusieurs jours, le parti de La France Insoumise est dans la tourmente. Après avoir reconnu avoir « giflé sa femme » et autres épisodes de violences, dans le cadre de disputes, le député la France Insoumise, Adrien Quatennens, a annoncé, dimanche 18 septembre, se retirer de ses fonctions au sein de son parti. Une enquête judiciaire a été ouverte. Dans la foulée, Jean-Luc Mélenchon a réagi à ses déclarations dans un tweet, saluant « le courage » et la « dignité » de son poulain. Un premier tweet très controversé, même au sein de son propre camp. « Jean-Luc Mélenchon n’est pas soupçonnable de ne pas avoir une position claire sur le combat des violences faites aux femmes. Qu’il ait fait deux tweets montre que Jean-Luc Mélenchon a considéré qu’il fallait compléter, pour que les choses soient claires », réagit Alexis Corbière. Interrogé sur le sujet, jeudi 22 septembre, par un journaliste de l’émission « Quotidien », Jean-Luc Mélenchon a assumé ses tweets et assuré qu’il « pesait ses mots tout le temps ». Il a ensuite glissé une tape sur la joue du journaliste. « C’est taquin », estime le vice-président du groupe parlementaire Insoumis. « Si le journaliste a vécu cela comme une menace, je pense que Jean-Luc Mélenchon lui dira volontiers qu’il ne voulait pas le menacer », précise-t-il. Dans ce contexte, Adrien Quatennens peut-il continuer à siéger à l’Assemblée nationale ? « Nous en avons discuté avec les autres députés. Personne ne demande à ce qu’Adrien Quatennens démissionne de son mandat de député », clarifie-t-il.

Retraites : « Nous sommes radicalement contre »

C’est le sujet brûlant de cette rentrée. La réforme des retraites. Depuis plusieurs semaines, le gouvernement émet la possibilité de faire intervenir cette réforme via un amendement du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS), dont le texte sera étudié le 26 septembre prochain, en Conseil des ministres. « Ils ne savent pas quoi faire. Il faut qu’il y ait un débat. Nous sommes radicalement contre. Ce serait une régression sociale », estime Alexis Corbière, qui souhaite créer un rapport de force parlementaire et social à travers de vastes mobilisations. « Il est hors de question que nous avancions vers des reculs sociaux qui amèneraient à ce qu’on travaille plus longtemps et que nous ayons des gens encore plus pauvres quand ils sont vieux », affirme le député. Dans ce cadre, la gauche a d’ores et déjà annoncé un grand mouvement social le 16 octobre prochain.

Sur la Coupe du monde organisée par le Qatar, qui débutera en novembre prochain, Alexis Corbière appelle le gouvernement à ce qu'aucun représentant français ne se rende sur place.

167 episodes