L'Épopée des musiques noires - Les 75 ans de Ray Lema !

51:26
 
Partager
 

Manage episode 288404863 series 1497068
Par France Médias Monde, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
Le pianiste congolais Ray Lema fêtera son 75ème anniversaire, le 30 mars 2021. Compositeur, arrangeur, chef d’orchestre, il est une personnalité incontournable de "L’Épopée des musiques noires" dont les œuvres se nourrissent de sources culturelles très diverses. Créateur exigeant et rigoureux, il est aussi un virtuose attaché à l’échange et au partage des connaissances. Ses apparitions aux quatre coins de la planète sont toujours des moments de ferveur musicale sincère. Célébrons l’esprit de concorde et d’ouverture d’un instrumentiste accompli, d’un conteur passionnant, d’un homme de cœur, d’un artiste intègre ! Le cheminement artistique de Ray Lema explique, à lui seul, l’éclectisme du personnage. Sa formation académique de jeunesse, ses premiers pas de pianiste classique, auraient pu diriger son inspiration vers les grands compositeurs européens. Les indépendances africaines auront raison de cette voie toute tracée et le pousseront vers d’autres circonvolutions musicales. Bien que ses compétences harmoniques accélèrent sa nomination en qualité de directeur musical du ballet national zaïrois, l’environnement sonore d’alors parvient à susciter son insatiable curiosité. Les rythmes et idiomes congolais attisent sa quête de diversité dont il veut exploiter toute la force expressive pour sa mission éducative et culturelle d’envergure. Le défi trouve ses limites lorsqu’il oppose un "non" catégorique à l’idée, téléguidée par le pouvoir, d’écrire une œuvre à la gloire du président Mobutu. Son refus de flatter les rêves de grandeur d’un dirigeant omnipotent lui vaudra le courroux des autorités, mais le décidera à tenter sa chance ailleurs. Nous sommes en 1979, il s’envole pour les États-Unis, à l’invitation de la Fondation Rockefeller. Il y restera trois ans. Son arrivée à Paris, en 1982, transforme à nouveau son paysage multicolore. Les musiques africaines ont le vent en poupe dans la France de François Mitterrand. La ville lumière est une sono mondiale qui inspire Ray Lema. Il multiplie les rencontres, les projets. Des complicités naissent, des amitiés s’enracinent. Pendant 30 ans, il conjugue au pluriel ses enthousiasmes et exporte son répertoire de la Chine au Brésil. Il faudra attendre 2012 pour que le Congo l’accueille à nouveau. Le pays a changé. Ray Lema peine à retrouver les images de sa terre natale gravées dans sa mémoire. Ce retour à la source sera l’une des étapes majeures de son existence. À 75 ans, Ray Lema est fidèle à ses convictions. Il n’entend pas trahir sa pensée pour plaire au plus grand nombre. Ses camarades saluent à l’unisson son honnêteté intellectuelle et lui accordent une confiance indéfectible. Cette communion sincère est palpable sur scène lorsque jaillit la ferveur de musiciens complices. Il est d’ailleurs amusant d’entendre tous ces instrumentistes, partenaires de Ray Lema, évoquer leur relation avec le Maestro. L’admiration et le respect l’emportent souvent sur les anecdotes du quotidien. "Sachons écouter et inspirons-nous", semblent-ils dire… Cette invitation à honorer leur vénérable chaperon est une marque d’affection que nous partageons ! Joyeux anniversaire, Ray Lema ! → Le site de Ray Lema.

350 episodes