Réseaux sociaux pour enfants ? Facebook est sur le coup !

15:20
 
Partager
 

Manage episode 288087995 series 2406434
Par Supernatifs, Thibault tourvieille de labrouhe, and Camille poignant, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Episode 557 : En octobre 2018, à l’occasion de l’épisode numéro 52 de ce podcast, nous abordons déjà la question des enfants sur les réseaux sociaux.
On s’intéressait à l’époque à quels étaient les usages du Web et des réseaux chez ses enfants de moins de 13 ans.
Les réseaux sociaux sont pourtant complètement interdit aux enfants de moins de 13 ans.
Cependant de nombreux enfants trichent sur leur âge et déboulent sur les réseaux sociaux.
On voit que Facebook s’intéresse pourtant à cette catégorie d’âge. On va voir pourquoi !

Quelques Chiffres

Selon un Enquête BBC plus des trois quarts des jeunes enfants entre 10 et 12 utilisent au moins un réseau de médias sociaux.

87 % des enfants de 12 ans possèdent leur propre smartphone.

Les chiffres alarmant de l’association e-enface

48% des enfants entre 8 et 17 ans sont connectés sur Facebook.

Seulement 55% des jeunes discutent avec leurs parents de ce qu’ils font sur Facebook.

92% des jeunes de 8 - 17 ans utilisent leur vraie identité sur Facebook et livrent des informations personnelles.

Quel réseau ?

Numéro 1 YouTube

C’est l’application la plus utilisée par les moins de 13 ans, 60 % d’entre eux utilisent YouTube.

Numéro 2 Snapchat

43 % des moins de 13 ans sont sur Snapchat.

Les enfants adorent jouer avec les filtres.

Numéro 3 WhatsApp

39,8 % des moins de 13 ans en WhatsApp.

Lien avec les parents et les adultes souvent. Discussion avec les amis.

Numéro 4 TikTok

39,2 % des moins de 13 ans.

Kidstagram

Le développement de ce Kidstagram sera supervisé par Adam Mosseri, le big boss d'Instagram, et dirigé par Pavni Diwanji, qui a rejoint Facebook en décembre. Auparavant, Diwanji travaillait chez Google, où elle supervisait les produits destinés aux enfants, notamment YouTube Kids.

La politique actuelle d'Instagram interdit aux enfants de moins de 13 ans d'utiliser le service.

Récemment, Adam Mosseri expliquait que la société savait que «de plus en plus d'enfants» souhaitaient utiliser des applications comme Instagram et que c'était un défi de vérifier leur âge.

Selon lui une partie de la solution consiste à créer une version d'Instagram pour les jeunes ou les enfants où les parents ont la transparence ou le contrôle. C'est l'une des choses que nous explorons.

Avoir une version séparée pour les enfants permettrait aux jeunes utilisateurs d'interagir avec des amis sur une plate-forme similaire à celle de leurs parents, sans les exposer aux dangers potentiels des prédateurs.

Une annonce préoccupante selon certains chercheurs

C’est notamment ce que pense Priya Kumar, chercheuse à l'Université du Maryland.

Elle étudie la façon dont les médias sociaux affectent les familles.

Selon elle, une version d'Instagram pour les enfants est un moyen pour Facebook d'accrocher les jeunes et de normaliser l'idée «que les connexions sociales existent pour être monétisées»

Par ailleurs, selon ses recherches les enfants qui utilisent YouTube Kids migrent souvent vers la principale plate-forme YouTube, ce qui est une aubaine pour l'entreprise et préoccupant pour les parents.

«Ce n'est pas parce que vous avez une plate-forme pour les enfants que les enfants vont y rester.»

Le Groupe Facebook n’en est pas à ses premiers essais

En 2017, le Groupe Facebook lance Messenger Kids, un produit de chat destiné aux enfants de 6 à 12 ans.

Aujourd’hui, Messenger Kids compte quelque 7 millions d'utilisateurs actifs par mois , dans 70 pays.

A l’époque, un groupe de plus de 95 défenseurs de la santé des enfants avait envoyé une lettre à Facebook lui demandant d'arrêter le produit. Selon eux, l'utilisation excessive des médias sociaux étant nocive pour les enfants.

Facebook avait répondu en expliquant qu’un éventail d'experts avait été consulté pour développer Messenger Kids. On apprendra plus tard que l'entreprise entretenait une relation financière avec la plupart des personnes et organisations qui avaient été consulté sur le sujet.

En 2019, Messenger Kids se retrouve face à un énorme bug de confidentialité

un bug dans Messenger Kids permettait aux enfants de rejoindre des groupes avec des inconnus.

Ce qui signifie que des milliers d'enfants ont été laissés dans des discussions avec des utilisateurs non autorisés par les filtres parentaux. C’est grave !

Au coeur des inquiétudes, les questions de cyber harcèlement

Les utilisateurs d'Instagram sont déjà confrontés à des problèmes d'intimidation et de harcèlement.

Instagram se veut proactif sur le sujet. Cette semaine, Instagram a par exemple lancé de nouveaux outils pour mieux protéger les jeunes utilisateurs , y compris une nouvelle restriction qui empêche les adultes d'envoyer des messages aux adolescents qui ne les suivent pas.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d'amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

581 episodes