Youpi c'est lundi : Social Commerce en marche arrière ?

15:07
 
Partager
 

Manage episode 340881553 series 2859171
Par Supernatifs, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Épisode 830 : Tout le monde revient en arrière en ce moment. Snapchat change ses plans. Instagram Facebook et TikTok reviennent en arrière sur le Social Shopping. Que se passe-t-il ?

Le PDG de Snap présente son plan

Evan Spiegel fondateur de Snapchat a présenté dans une note interne adressée à ses employés le 6 septembre l’avenir de la plate-forme.

Il prévoit de générer 6 milliards de dollars de chiffre d’affaires et atteindre les 450 millions d’utilisateurs d’ici fin 2023.

De beaux objectifs.

Si il présente ses objectifs et son plan, c’est parce qu’il faut un peu rassurer tout le monde. Les derniers résultats de la plate-forme ne sont pas très bon.

Pour justifier ses mauvais résultats il évoque notamment la guerre en Ukraine, la montée des coûts de l’énergie, l’inflation qui touche aussi son entreprise.

Par exemple Snapchat a été contraint d’arrêter le développement de son drône, car il n’avait plus les moyens. Ils ont du se séparer de 20 % de leurs collaborateurs pour réduire leurs coûts.

Ça représente quand même 1200 personnes sur les 6000 employés qui travaillent pour Snapchat.

Premièrement Snapchat vise de nouveau marché, en voulant séduire des personnes plus agées entre 30 et 40 ans. Mais aussi des nouveaux pays.

Le Mexique, le Brésil, l’Italie, l’Espagne et le Japon sont les cibles de développement de l’application.

Finalement le PDG, évoque beaucoup de chiffres comme objectif. Mais le seul vrai plan qu’il dévoile, c’est qu’il compte vendre certaines technologies notamment en terme de réalité augmentée, à d’autres entreprises.

On le sait Snapchat est souvent beaucoup plus avancé que ses concurrents sur les filtres et la réalité augmentée. Effectivement ça pourrait être un domaine où il pourra générer de nouveaux revenus.

Il espère aussi que Snapchat plus, l’abonnement premium, génère de nouveaux revenus. 350 millions de dollars de chiffre d’affaires en 2023 avec 4 millions d’abonnés d’ici la fin de l’année. C'est l'objectif.

Instagram continue à tester de nouveaux moyens d’optimisation des recommandations

Instagram bosse sans relâche sur son nouvel algorithme de recommandation. Adam Mosseri lui même l’a dit, ce n’est pas encore au point.

Pour affiner les recommandations, Instagram teste en ce moment une nouvelle fonction de catégorisation au moment de l’upload des Reels.

Depuis quelques jours, certains utilisateurs sont invités à préciser le sujet principal de leur réel au moment de le publier.

Quand je publie, on me demande si il s’agit de ‘humour, de food, de voyage, de dance…

A l’heure des IA de reconnaissance visuelle, ça semble un peu old school.

Instagram teste une fonctionnalité de “regram”

Instagram teste actuellement une nouvelle option “Repost”, qui permet aux utilisateurs d’amplifier n’importe quel post en le repartageant avec leurs abonnés.

De la même manière que l’on peut repartager un post en stories, certains utilisateurs peuvent désormais reposter certains posts directement à leur audiences.

EN gros c’est un regram ou un retweet.

Les utilisateurs faisant parti du test, ont constaté l’ajout d’un onglet dans leur profil. Ce qui permet à leurs followers de trouver tous les regram.

L’idée derrière tout ça est d’offrir aux créateurs de contenu plus de moyens d’être crédité pour leurs contenus originaux et d’amplifier leurs contenus.

Interessant.

Le social commerce en marche arrière !

Ça fait des années qu’on en parle, et qu’on attend les plates-formes sociales sur le social commerce.

On pensait même que TikTok avait pris un peu d’avance et que ça allait arriver plus vite que prévu chez les autres !

Pourtant Instagram prévoit de réduire ses fonctionnalités liées au shopping.

Apparemment une note interne envoyées aux employés d’Instagram, explique que les efforts de l’entreprise pour l’e-commerce devraient plutôt être recentrés sur des formats qui génèrent réellement des revenus.

C’est quand même beaucoup de mauvais signaux. La note interne stipule même que la page shopping pourrait finir par disparaître complètement de la plate-forme.

Fin août 2022 on rappelle que Instagram avait mis fin à son programme d’affiliation entre les créateurs de contenu et les marques.

La page shopping devrait quand même continuer à exister mais en étant beaucoup plus basique.

On retrouve aussi d’autres plates-formes qui font marche arrière.

TikTok a annoncé en juillet renoncer à ses projets de live shopping en Europe et aux États-Unis.

Les tests qui avait été effectués notamment au Royaume-Uni, n’était pas convaincant.

Côté Facebook il y a également la fin de la fonction live shopping.

On remarque que ces fonctionnalités autour du shopping sur les réseaux sociaux fonctionnent extrêmement bien en Asie et notamment en Chine, mais ont du mal à s’imposer en Europe aux États-Unis.

Au final Douyin, le TikTok en Chine, tire de son côté sa plus grande source de revenu du commerce en live !

Twitter ajoute des boutons de partage WhatsApp et LinkedIn

Certains utilisateurs indiens de Twitter voient maintenant une icône WhatsApp dans leurs options d’engagement de tweet, ce qui permet aux utilisateurs de partager rapidement un tweet avec leurs contacts WhatsApp.

WhatsApp est de loin l’application de messagerie la plus utilisée en Inde ( plus de 487 millions d’utilisateurs )

Twitter cherche à mieux faciliter la diffusion des tweets au-delà de sa propre plate-forme via un nouveau bouton de partage WhatsApp.

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d'amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Ensemble, nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Ensemble, nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

883 episodes