Thérapies de conversion : une proposition de loi pour - enfin ! - les interdire et protéger les personnes homosexuelles et transgenres. Interview de la députée Laurence Vanceunebrock

46:12
 
Partager
 

Manage episode 280540507 series 2467950
Par Anne Greffe, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Laurence Vanceunebrock a déposé en juin 2020 une proposition de loi pour interdire les pratiques visant à modifier l'orientation sexuelle ou l'identité de genre d'une personne.


Exorcismes, excisions, électrochocs, manipulation mentale... ce ne sont que quelques unes des pratiques répertoriées lors des auditions que Laurence Vanceunebrock - députée LREM - et Bastien Lachaud - député LFI - ont menées pour comprendre l'étendue de ces pratiques d'un autre temps qui, après les États-Unis, commencent à prospérer en France.


Dans ce podcast, Laurence Vanceunebrock nous explique l'importance et l'urgence de légiférer sur le sujet. Nous discutons des limites du droit français actuel sur les thérapies de conversion, de son travail pour préparer cette proposition de loi, du temps qu'il faut pour que le texte soit adopté, des résistances rencontrées, de l'évolution des mentalités, de ceux qui pratiquent ces thérapies, de ce qui sous-tend une orientation vers une thérapie de conversion, de l'urgence de reconnaître les victimes (une étude américaine estime à 700 000 le nombre de victimes rien qu'aux États-Unis) et de pénaliser ces pratiques afin de protéger les personnes homosexuelles, transgenres et par extension toute la population LGBTIAQ+.


Dès 2015, un rapport du Haut‑Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme appelait à l’interdiction des "thérapies de conversion", soulignant l’inquiétude grandissante face à des "pratiques contraires à l’éthique, dénuées de fondement scientifique, inefficaces et, pour certaines d’entre elles, constitutives de torture". Le 1er mars 2018, le Parlement européen a adopté une motion condamnant les "thérapies de conversion" et appelant les États membres de l’Union européenne à légiférer pour les interdire.


Une interview réalisée par © Anne Greffe - So Sweet Planet. Tous droits réservés.

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/so-sweet-planet.



Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

112 episodes