#3 L’envoûtement du lecteur au moyen du seul langage : rencontre avec Mika BIERMANN - écrivain, plasticien, guide de musée

57:16
 
Partager
 

Manage episode 296752756 series 2914057
Par François-Xavier ROBERT, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Mika Biermann a reçu le “Prix de l’Instant” en juin 2021 pour son livre, paru aux éditions Anacharsis : Trois nuits dans la vie de Berthe Morisot. Ce livre forme un diptyque, comme on dit en peinture, avec : Trois jours dans la vie de Paul Cézanne, paru en 2020 chez le même éditeur.

J’ai aussi rencontré Sandrine Babu, libraire dans le 15e arrondissement de Paris, qui a imaginé le “Prix de l'Instant”, et qui nous le présentera à la fin de ce podcast.
EXTRAITS
“Je suis passé par beaucoup d’expérimentations, d’erreurs, d’errances ; mais j’ai continué à écrire. Ça me plaisait bien !”
“Le livre, c’est toujours un bel objet. Et toutes les voix de Cassandre qui disent que cela va disparaître, je n’y crois pas une seconde. Et d’ailleurs, il y a quinze ans, on a annoncé la fin du livre, de l’objet, du papier, et non, ce n’est pas venu, cela ne viendra pas.”
“Le mot écrit est déjà comme un tableau, comme une image, comme un dessin. Bien sûr, j’écris avec un ordinateur, mais j’ai toujours cet amour du dessin que j’ai connu à l’école des beaux-arts. L’image que je tape avec des lettres bien propres à l’ordinateur, pour retrouver un peu l’écriture à la main, le dessin de la plume Sergent-Major, c’est peut-être de décrire des tableaux.”
“Si j’ai écrit le mot “tigre”, il ne mordra personne, mais j’ai déjà mis toute une ambiance : on est déjà chez Kipling, on est déjà dans la jungle. C’est génial, c’est fabuleux cette puissance. [...] Et cette relation entre l’objet abstrait et la vraie vie, le tigre vrai, c’est comme une faille entre les deux, cette chose abstraite et la chose réelle, une faille, une rivière boueuse dans laquelle je me baigne avec plaisir.”
“Ecrire ou parler, ou hurler, ou jurer, ou conter fleurette, dans une langue qui n’est pas la sienne, la mienne, la vôtre, dans une langue étrangère, amène une légèreté, une liberté, un degré d’abstraction que je n’ai pas en allemand.”
OUVRAGES PARUS

  • Les Trente jours de Marseille, Climats, 1996
  • Ville propre, La Tangente, 2007
  • Un Blanc, Anacharsis, 2013
  • Palais à volonté, P.O.L, 2014
  • Booming, Anacharsis, 2015
  • Mikki et le village miniature, P.O.L, 2015
  • Roi, Anacharsis, 2016
  • Sangs, P.O.L, 2017
  • Trois jours dans la vie de Paul Cézanne, Anacharsis, 2020
  • Trois nuits dans la vie de Berthe Morisot, Anacharsis, 2021

C'est le troisième épisode du podcast littéraire LE JARDIN.
N'hésitez pas à laisser des commentaires pour me dire ce qui vous a plu, ce qu'il faudrait améliorer.
Et si vous avez aimé, partagez ce podcast avec vos amis et rendez-vous pour le prochain épisode !

À LA TECHNIQUE

Conception et interview : François-Xavier ROBERT
Mixage et création musicale : Julien HAURANT
Musique : "Mélodie hongroise" de Franz SCHUBERT, guitare classique et guzheng en intro ; arrangement électro en conclusion

Courtes citations musicales : “Oops!...I did it again”, album éponyme, interprétée par Britney Spears, écrite et produite par Max Martin et Rami Yacoub, chez Jive Records ; “Galvanize”, album “Push the button”, The Chemical Brothers, production Tom Rowlands et Ed Simons ; “And her tears flowed like wine”, film “The big sleep”, interprétée par Lauren Bacall, composition de Stan Kenton et Charles Lawrence, paroles de Joe Greene ; “Rawhide”, générique de la série TV éponyme, composé par Dimitri Tiomkin, sur les paroles de Ned Washington, interprété par Frankie Lane

Bruitage : tigre, cigales et applaudissements www.zapsplat.com

11 episodes