Le croire, au carrefour des sociétés et des cultures

Partager
 

Manage series 2295303
Par UNIL | Université de Lausanne, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
Colloque organisé par l'Université de Lausanne et à l'École Pratique des Hautes Études de Paris (Section des sciences religieuses) les 29-30 janvier 2009 à l'Université de Lausanne (Dorigny). Il ne s’agit plus aujourd’hui de penser la croyance ou le croire comme le lieu d’une méconnaissance ou d’une illusion sociale. La croyance doit se penser pour elle-même, comme pratique sociale et comme production de symbolisation et d’institutionnalisation. En ce sens, toute croyance est toujours partagéeentre les individus d’une même société. Elle implique en elle-même un rapport entre un acte individuel et uncontexte collectif. On peut donc en faire une analyse et une descriptionpositives d’une part (historiques et sociologiques), la reprendre et l’évaluer réflexivement d’autre part (sur mode philosophique, de théorie anthropologique, etc.). L’approche engagée devrait permet d’aborder et d’articuler un double horizon d’analyse. D’un côté, on portera son attention sur le statut et la fonction de la croyance dans chaque religion, non seulement dans les trois monothéismes, mais aussi dans d’autres religions du monde ou d’autres formes civilisationnelles, en vue d’une analyse comparative pouvant ouvrir sur l’élaboration d’une conception transversale de la croyance ou sur une perspective décentrée et critique de ce motif. De l’autre, on portera l’attention sur la question anthropologique ou sociologique du croire, comprenant notamment le transfert des systèmes de valeur ou autre dispositif du théologique au politique et l’étude des recompositions du religieux dans les sociétés contemporaines.

4 episodes