Ep. 79 Quand parler d'argent finit dans la censure avec Geneviève Paré

1:03:30
 
Partager
 

Manage episode 293281692 series 2643297
Par Tatiana St-Louis, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Qui aurait cru que parler d'argent quand on est une femme aurait pu attirer la colère des grands et puissants? 🙀

#joke

Bien entendu que de parler d'argent, de crise économique et de relation au pouvoir peut être perçu comme menaçant, voire dangereux.

Et si on veut des preuves, il ne suffit qu'à se tourner vers les on les algorithmes des grandes plateformes de diffusion quand il est question de certains sujets chauds.

La discussion autour de la censure sur les réseaux sociaux n'est évidemment pas nouvelle.

(Les pratiques plus ou moins éthiques de certaines plateformes m'avaient amené à cesser d'utiliser Facebook dans ma promotion il y a quelques années déjà.)

Mais depuis quelque temps, une pratique de censure sur Instagram fait des victimes jours après jours : le shadowbanning.

Qu'est-ce que le shadowbanning et quel est son lien avec la censure?

Le shadowbanning est le :

"blocage total ou en partie d'une communauté en ligne d'un utilisateur, ou du contenu qu'il produit, de telle sorte que celui-ci n'en ait pas conscience. Cela se fait en rendant les contributions de l'utilisateur invisibles ou moins visibles auprès des autres membres du service concerné, tout en les gardant généralement visibles par lui même, espérant ainsi que l'absence de réactions va finir par lasser l'utilisateur et amener ce dernier à adapter ses publications, réduire ces dernières, voire carrément quitter la communauté concernée." (Source : Wikipédia)

Ce type de censure s'est vu prendre de l'expansion auprès de communautés déjà marginalisées (LGBTQ+, noirs, autochtones, travailleuses du sexe, etc.) dans l'optique de réduire leur impact "idéologique" auprès de leur communauté.

Résultat? En les aliénant de leur followers, ce manque de visibilité se traduit souvent en essouflement, en fermeture de compte et dans la croyance que leur message n'a pas lieu d'être.

Bien souvent, le shadowbanning a des effets néfastes sur les revenus de créateurs qui n'ont pas le droit de s'exprimer librement sur certains sujets sans générer une réaction négative de l'algorithme qui décide alors de bloquer leur contenu dans le fil.

Bref, comment marcher en rang sur les réseaux sociaux.

Parler d'argent sur les réseaux sociaux, est-ce problématique?

Le message qui est envoyé est qu'il y a des choses que l'on peut dire et d'autres non quand on est sur les réseaux sociaux traditionnels.

C'est ce que Geneviève Paré, qui parle ouvertement de crise économique, d'investissement responsable et de douceur financière, remarque de plus en plus dans son activitée en ligne.

Depuis que son discours sur l'argent est devenu plus conscient suite à une année de chamboulements drastiques initiés par la pandémie - changements qui l'on amené à revoir tout son avenir financier alors qu'elle venait d'accoucher de son 3e enfant - elle remarque avoir beaucoup plus de difficulté à rejoindre son public.

C'est pour parler de cette censure des femmes dans le discours publique que j'ai voulu avoir cette conversation avec elle aujourd'hui.

Dans cet épsode de podcast, on discute notamment de :

  • Repartir de zéro et se dématerialiser quand tu as une entreprise à rouler et des bouches à nourrir
  • Comment son message sur l’argent a évolué en quelques mois seulement
  • Les deux thématiques qui dérangent le plus sur les réseaux sociaux et qui lui ont valu de se faire shadowban d'Instagram
  • Comment elle réussit à déjouer l’algorithme pour faire passer ses messages malgré la censure
  • Ce qu'elle fait pour se responsabiliser face à ses investissements

À écouter également : Ep. 78 Utiliser l'immobilier pour se créer des opportunités avec Joëlle Manlius et Ep. 59 Rémunération : comment cheminer vers plus de transparence avec Mélissa Pilon

À propos de Geneviève Paré

Maman, amoureuse, philosophe et entrepreneuse quantique, Ĝeneviève aime se poser des questions, dé-créer les anciens paradigmes, s’amuser avec les parties d’ombres et surtout jouer avec “fais pas ça parce que”. Si tu lui dis, hum c’est risqué, il y a de grandes chances qu’elle l’ait déjà essayé. Toutes ses explorations partent du principe que tout le monde a tort, tout le monde a raison.

Grâce à ses déboires financiers, elle a appris à s’abandonner au chaos de la manifestation quantique et elle s’amuse dans ce terrain de jeu fertile et abondant. Elle est une précurseure et elle aborde les défis de la vie sous un angle différent, en se posant simplement des questions, sans attendre de réponses.

Pour elle, la souveraineté part d’un profond désir de suivre sa grande vision et de vivre sa vie selon ses valeurs les plus profondes. La vie est simple et douce quand on y pense. Notre grand défi, c’est qu’on croit que c’est l’argent le problème, mais en fait, c’est nous qui avons des croyances et qui sommes hypnotisés dans la matrice.

La discussion était riche en prises de conscience. Si tu as aimé, continue la conversation avec nous ici dans les commentaires.

Mentionné dans cet épisode :

87 episodes