Ep. 10 Écrire au féminin avec Sandrine Bourget-Lapointe

42:33
 
Partager
 

Manage episode 257167367 series 2643297
Par Tatiana St-Louis, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Est-ce qu'on dit entrepreneure ou entrepreneuse?

La question peut paraître bien simple...

À première vue, on s’en fout, non? Les deux sont acceptables, autant dans le dictionnaire que dans l’usage.

Même si la règle favorise le féminin -eur/-euse (du latin -or/-osa), plusieurs préfèrent cependant ajouter un -e final pour créer des termes comme réviseure, auteure, docteure.

« Ça sonne mieux à mes oreilles. »

Comme s’il y avait quelque chose d’offensant, de dérangeant, dans une féminisation bien audible et bien visible.

Mais ce choix d’apparence innocent cache une problématique bien réelle : la représentation des femmes – professionnelles, éduquées, ambitieuses – dans la langue courante.

Et surtout, de ce que l’on attend d’elles dans ces rôles.

Dans l'épisode d'aujourd'hui, je discute de la question de la féminisation des termes avec Sandrine Bourget-Lapointe, co-fondatrice de la librairie féministe l’Euguélionne et formatrice en l’écriture inclusive.

La langue évolue. Mais elle peut le faire de façon consciente, selon nos valeurs de société, afin de permettre aux minorités et aux invisibilisés de se faire voir et entendre.

Mentionné dans cet épisode :

Tu aimes le contenu que je partage via le podcast? Laisse-moi un avis sur Apple, Spotify ou là où tu écoutes tes podcasts!

50 episodes