"S'envoyer en l'air" dans l'espace (FDS #42)

5:34
 
Partager
 

Manage episode 303035714 series 45682
Par Futura, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Pour cette semaine du 22 septembre : la sexualité des astronautes, des microplastiques chez les bébés, un trou dans la Voie lactée, une éruption sans fin et une ville rasée par une météorite. Bonne écoute, et bon week-end !


👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️

❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬


Retrouvez les dernières actualités sur Futura :

Transcription du podcast :

Bonjour à tous ! Bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.

L’espace devient de plus en plus accessible et les activités scientifiques, défensives et commerciales s’y développent. Il est probable qu’un nombre croissant d’astronautes y passent un temps considérable. La question des relations sexuelles, jusqu’alors taboue, vient d’être étudiée par une équipe de chercheurs en partenariat avec une entreprise qui commercialise des produits dédiés au plaisir sexuel. On sait déjà que l’alimentation est un facteur clé pour permettre aux astronautes de garder le moral pendant de longues missions. Mais quid des relations sexuelles qui sont également très importantes pour les êtres humains ? Certaines limites viennent se heurter à la possibilité d’une vie charnelle en orbite : l’absence de gravité, d’intimité et l’impossibilité d’évacuer les sécrétions sexuelles. Cela pose la question de savoir comment mettre en place des infrastructures plus adaptées que ce soit pour le plaisir à distance avec son partenaire ou en solitaire. Le bien-être des astronautes est une variable d’importance majeure pour la réussite des missions. Il convient donc de la prendre en compte de façon sérieuse et de tout faire pour l’accroître.

Une récente étude suggère, sur un échantillon extrêmement restreint, que les enfants avalerait jusqu’à 10 fois plus de microplastiques que nous. En effet, en comparant des analyses quantitatives de certains composants chimiques du plastique, des chercheurs américains et chinois ont pu observer que les selles d’une dizaine de bébés contenaient plus de particules de microplastique que celles d’une dizaine d’adultes. Toutefois, de telles analyses demandent à être reproduites sur des cohortes plus grandes afin d’étendre potentiellement les conclusions à la population générale. Enfin, cette étude ne dit rien des effets potentiels sur la santé de cette possible exposition supérieure. Cependant, des études chez l’animal ont déjà montré le caractère néfaste de ces microplastiques sans que de tels effets soient pour l’instant identifiables très clairement chez l’être humain.

Comment se forment les étoiles ? Cette question taraude les astronomes depuis des siècles. Si nous avons avancé dans la compréhension de ce sujet, nous sommes loin d’en avoir percé tous les secrets. Un mystère qui persiste est celui de la formation des nuages moléculaires qui, en s’effondrant, participent de leur création. Si plusieurs théories existent pour rendre compte du phénomène, les observations se font rares et corroborer les théories reste difficile avec de simples simulations. Un récent progrès technique a permis de réaliser des observations en trois dimensions de notre galaxie. Grâce à ces clichés, des astronomes de l’université d’Harvard viennent de faire la découverte d’un trou de matière qui s’étend sur une distance de 500 années-lumière. Selon les premières hypothèses, ce trou béant résulterait d’une explosion d’une ou de plusieurs supernovas, il y dix millions d’années. Il faudra attendre d’autres observations afin de trancher et de déterminer quelles théories s’accordent le mieux avec les données récoltées.

À La Palma, une archipel au sein des îles Canaries, les éruptions du volcan Cumbre Vieja continuent de faire des ravages. Si aucune victime n’est encore à déplorer, beaucoup de locaux ont perdu leurs maisons et les dégâts matériels globaux se chiffrent pour l’instant à plus de 400 millions d’euros. Mais ce n’est pas le pire. La lave est en train de se diriger vers l’océan. Or, nous savons que la rencontre de ces deux substances est de mauvais augure : des explosions pourraient avoir lieu à cause du différentiel de température entre les deux substances et l’eau de mer, de par sa richesse en chlore, se décomposerait en relâchant de vapeurs d’acide chlorhydrique. D’autres gaz toxiques émanant du volcan, comme le dioxyde de soufre, inquiètent les autorités. Un peu d’espoir tout de même : dans cette catastrophe, aucun mégatsunami n’est à redouter pour l’instant, selon les experts.

La ville de Tall el-Hamman en Jordanie, qui pourrait correspondre à la ville antique de Sodome, aurait été rasée de la surface de la Terre il y a 3.600 ans par une météorite semblable à celle qui a explosé dans le ciel de Toungouska en Sibérie en 1908. Ce sont des chercheurs californiens qui ont émis cette hypothèse en analysant et en remarquant certains détails au sein des strates géologiques correspondant à l’âge de bronze. Ils ont retrouvé divers débris de matière dans une configuration qui laisse penser que la température a pu atteindre les 2.000 degrés. Ajoutées aux modèles théoriques, ces observations suggèrent fortement l’explosion d’une météorite dont l’onde de choc 1.000 fois plus puissante que la bombe nucléaire d’Hiroshima aurait été responsable de la disparition de la ville. Curieusement, l’hypothèse qui semble bien corroborée désormais, ressemble étrangement au récit de la destruction de Sodome dans la Bible. Peut-être est-ce le premier témoignage écrit de cette catastrophe ?

Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous à nous laisser un commentaire et un like sur Tumult, et à nous y poser vos questions. Rendez-vous demain matin pour un nouvel épisode de Chasseurs de Science, dédié au père Armand David et à sa traque du mystérieux ours-chat. Pour le reste, on se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous !


Crédits :

Musique : Patricia Chaylade

Texte et voix : Julien Hernandez



Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

291 episodes