Le Parrain a-t-il existé ? Qui a inspiré à Mario Puzo le personnage de Vito Corleone ?

8:30
 
Partager
 

Manage episode 260455938 series 2485532
Par La Fabrik Audio | Florent Mounier and FLORENT MOUNIER | La Fabrik Audio, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Salut tout le monde !

Florent Mounier pour vous servir ce podcast dans votre application de podcasts préférée. Si vous aimez la petite histoire n'hesitez pas venir nous laisser quelques commentaires sur les différentes appli et à laisser à ce podcast une note ! C’est pas pour le plaisir d’avoir une bonne note, mais c’est surtout pour être plus écouté avec les algorythmes des applications qui prennent en compte notes et commentaires !

Si cet épisode vous plait, n’hésitez pas à le partager sur les Réseaux sociaux je vous en serai reconnaissant éternellement, et si vous aimez l’esprit podcast de La Petite Histoire, rdv sur le www.lafabrikaudio.com avec d’autres podcasts qui vont vous plaire, j’en suis sûr !

Aujourd’hui on s'intéresse au film Le Parrain réalisé par Francis Ford Coppola et produit par les studios Paramount au début des années 70. Et puis on va surtout s'intéresser au roman de Mario Puzo dont a été tirée l’adaptation au cinéma.

L'histoire du Parrain se déroule de 1945 à 1955, et s’intéresse à la famille Corleone, une des plus grandes familles de la Mafia américaine. On y voit le patriarche de la famille Vito Corleone, dit le Parrain (incarné à l’écran par le magistral Marlon Brando ainsi que Robert de Niro quand le personnage est jeune) et on voit aussi l'ascension de son fils Michael Corleone (joué par Al Pacino). La question du jour est la suivante : Le parrains Vito Corleone a-t-il existé ? De qui s’est inspiré Mario Puzo pour le personnage du parrain ? On va revenir sur cette histoire !

Commençons par rappeler que l’auteur du livre Le Parrain, Mario Puzo, est un italo-américain qui est né dans le quartier d’Hell’s Kitchen à New-York, ce qui explique probablement une partie de ses connaissances de l’univers de la mafia. Vito Corleone représente cette génération de gangsters italo-américains arrivés au début du XXème siècle aux États-Unis. D’ailleurs on voit son arrivée à New York dans une tres belle scène du film !

Le vieux patriarche sicilien à la tête de sa famille évoque plusieurs grands noms de la Mafia. Déjà, son nom de famille fait référence à un village de Sicile. De ce village vont d’ailleurs émerger après la parution du livre et du film, plusieurs chefs de la Cosa Nostra sicilienne. Qui de l’oeuf ou de la poule on ne le saura pas! Ce qui est sûr c’est qu’aujourd’hui, il y a des centaines de milliers de touristes qui se retrouvent à visiter le village sicilien de Corleone pour espérer y trouver des traces du Parrain.
Il y a une personnalité de la Mafia italienne qui a certainement inspiré à Mario Puzo le personnage de Don Corleone. Il s’agit d’un certain Carlo Gambino. Souvenez vous de la scène du mariage de la fille du parrain lorsqu’on voit certains convives passer dans le bureau du parrain pour lui demander un service. Et bien il semble que Carlo Gambino était connu pour offrir cette oreille attentive à ceux qui le voulaient bien. D’ailleurs, l’accès à la table de Don Carlo n’était permis qu’à ceux qui avaient des requêtes à adresser à leur Parrain.

Et parmi les requêtes les plus connues, il y en a une qui fait penser à celle qu’on entend dans le Parrain : Dans la réalité, un homme avait raconté à Gambino que des jeunes avaient violé et frappé sa fille de 17 ans et qu’il n’était pas allé à la police demander justice car il préférait la justice de Don Carlo. Et bien ni une ni deux, la semaine suivante, les deux violeurs avaient été séquestrés par des hommes qui répondaient aux ordres de Don Gambino et ils avaient coupé les testicules à l’un d’eux et les doigts de la main droite au second.

Un fait qui a inspiré à Mario Puzo une scène du Parrain c’est ce qui s’est passé pendant les années 1950. Gambino aurait fait assassiner un des plus grands mafieux de l’époque. Anastasia. Ce dernier était en train de se faire raser chez le barbier du Park Sheraton Hotel à New York, deux bandits armés lui ont tiré dans le visage. Anastasia n'a rien vu car il avait à ce moment là une serviette sur la tête. On a toujours dit que c’était Gambino qui était sans doute à l’origine du meurtre d'Anastasia, afin de récupérer ses territoires.

C’est après ça que la famille Gambino est devenue la plus puissante à New York pendant de nombreuses années. Gambino s'est enrichi avec le racket, le jeu, et la prostitution. La famille Gambino contrôlait les syndicats de camionneurs, du personnel à terre de l'aéroport Kennedy ainsi que l'Association nationale de fret aérien. La famille contrôlait aussi l'approvisionnement d'alcool dans certains bars. Ainsi, une bouteille de champagne distribuée par les hommes de Gambino était composée d'une partie de vin pétillant et de trois parties d'eau gazeuse. Carlo Gambino contrôlait aussi les prix de la viande distribuée aux grandes surfaces de New York, l'approvisionnement du gasoil pour le chauffage, l'équipement pour les restaurants italiens et, en particulier, les fours à pizzas, les fabriques d'emballage de viande.

On a aussi suspecté Don Carlo d'ordonner le meurtre de Joseph Colombo qui était à la tête de la famille Colombo. Ce dernier reçut une balle dans la tête durant un rassemblement pour la ligue des droits civiques des Italo-américains pendant la fête de Christophe Colomb à New York le 29 juin 1971. Mais celui qui a le plus inspiré à Mario Puzo le personnage de Vito Corleone c’est sans doute Frank Costello, un italo-américain de New York qui s'est élevé au plus haut de la hiérarchie de la Cosa nostra aux États-Unis. Il fut même surnommé le Premier ministre du crime. Et sa grande ressemblance avec le parrain corleone c’est que qu’il voulait à tout prix préserver la paix entre les familles de la mafia. Costello a incontestablement été l'un des mafieux les plus respectés et influents de toute l'histoire de la Mafia. Le règne de Costello a été considéré comme la période la plus pacifique et la plus prospère pour la mafia new-yorkaise. Et les affaires fonctionnaient puisque Costello avait étendu les activités de la famille aux casinos de Cuba. Frank Costello avait un principe bien à lui pour distribuer les pots-de-vin ! Il faisait sa répartition en fonction des hiérarchies : 2 dollars pour un policier de base effectuant une ronde. 6 500 dollars pour un inspecteur chef.

Costello peut aussi faire penser au personnage de De Niro dans le film mafia blues ou dans la série Les Soprano car comme ces personnages il souffrait de dépression et de crises d’angoisse. A noter aussi que le film de Martin Scorsese Les Infiltrés a repris son nom pour le personnage campé par Jack Nicholson.

Frank Costello a donc été l’un des mafieux les plus respectés même pdt sa retraite, il a conservé son influence au sein des Cinq Familles de New York. Certains parrains des Cinq Familles, lui rendaient même visite pour demander son avis sur des affaires importantes de la Mafia.

Frank Costello est mort le 18 février 1973 à l'âge de 82 ans.

Vous avez aimé ce podcast de La Petite Histoire ? Dites le nous avec des commentaires et des étoiles sur les différentes applications de podcasts et notamment Apple Podcasts.

Rdv aussi sur www.lafabrikaudio.com avec d’autres podcasts qui vont vous plaire, j’en suis sûr !

Et si vous avez envie de nous aider, vous pouvez devenir sponsor d’un épisode ou plusieurs épisodes, en tant que particulier ou en tant qu’entreprise ! Vous n’avez qu’à nous le dire : contact@lafabrikaudio.com.

32 episodes