La Ligue : S4 Ep. 06 : Un samedi à la fin des 80s // 03.03.18

 
Partager
 

Manage episode 200057066 series 2100249
Par Radio Campus Paris, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
Everybody is working for the week end! Mais oui. Et pour cet épisode, on fait un voyage dans le temps, un voyage sans aucune nostalgie, un saut garanti époque sur facture, avec une playlist pour vous immerger dans ce qu’étaient vraiment les eighties. Donc moins d’anecdotes pour une fois, mais si vous suivez la route des différents groupes tombés peu à peu dans l’oubli, de notre playlist, vous trouverez la voie vers la vérité des ‘80s. Allez, je vous laisse monter le son. Un dernier mot bien visuel pour se mettre dans le bain ! Les années 80 ont été particulièrement riches cinématographiquement, et les clips ont connu un nouvel essor —ce sont les années MTV. Vous trouverez des liens pour chaque titre de la playlist, et dans le lot, plusieurs ont des clips : les titres 01, 07, 08, 09 et 10. Mention spéciale à celui de Cameo... INDICES aka la playlist DES ANNEES 80 : #01 : Lover Boy — « Working For The Week End » (Clip niveau Spielberg bien sûr. Avec une intro de juste... 2 MINUTES 20 (!!). Et beaucoup de cuir rouge, taille petite fille. Un hymne à vous balancer dans les oreilles tous les vendredis et samedis soirs!) #02 : Yello — « Reverse Lion » (enchainé, que vous entendez ensuite en tapis, avec « Downtown Samba ») #03 : Yello — « Bimbo » (premier titre du premier album du groupe, c’est dire. A l’heure où j’écris ces lignes, le lien YT maximise 114 vues.) #04 : Brian Eno — « Third Uncle » (passée en tapis après 2/3 minutes dans l’émission, bien que ce soit un génial titre) #05 : Bauhaus — « Third Uncle » (voilà, c’est ça les eighties) #06 : The Fixx — « Reach The Beach » (qui aurait mérité un format court comme album parfait et incompris. Qui sait, un jour peut-être?! En attendant, suivez aussi ce lien pour vous faire le full album, un monument) #07 : P Lion — « Dream (Single Version) » (attention, la version single, plus destinée aux clubs et au 45 tours, est un peu accélérée par rapport à 2 autres versions existantes : celle de l’album, très longue, et celle du clip en lien —utilisée comme générique du Top 50) #08 : Cameo — « Word Up! » (Le clip très filmesque vaut son pesant de cacahuètes, si j’ose dire...) passage en mode love #09 : Naked Eyes — « Always Something There To Remind Me » (Clip très MTVesque aussi pour cette reprise transcendentale. ça vous donne pas envie de vivre à Orlando en 1988?) #10 : Marillion — « Lavender » (Le clip !! Le costume ! La boucle d’oreille ! Le costume ! Lui aussi, mériterait un format court ! Gros condensé de sons ‘80s impossibles (et tant mieux?) aujourd’hui) #11 : Chris Isaak — « Wicked Game » (On a pas fait plus expressif dans la love song dark. Le link est une extended version, contrairement à celle de l’émission, la version album) #12 : The Housemartins — « I’ll Be Your Shelter » (Point d’orgue : cette reprise en mode gospel de rock blanc, on peut difficilement faire plus impossible, et... plus réussi ! Montez le son fort, très fort ! Et tapez dans vos mains !)

88 episodes