#98 Amina Sabeur : "Le pouvoir de la vulnérabilité"

1:07:43
 
Partager
 

Manage episode 282191689 series 2757641
Par Siham Jibril, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Aujourd’hui Siham reçoit Amina Sabeur.

La première chose qui me vient en tête pour vous décrire cet épisode c’est l’image de l’iceberg. Il y a la partie qu’on voit bien sûr, mais il y a surtout celle qu’on ne voit pas et qui est souvent bien plus importante. Et bien avec Amina, on a justement parlé de tout ce qui ne se voit pas mais qui est essentiel : que ce soit les gestes d’entraide de manière informelle, les blessures et coups durs personnels qui orientent un parcours mais qui ne sont pas écrits sur le CV ou encore la vie intérieure riche qui se joue en même temps que la vie de tous les jours en société. Que ce soit dans son travail, dans ses relations avec les autres et sa relation avec elle-même, Amina s’intéresse à la profondeur, à la partie immergée de l’iceberg.

Amina est aujourd’hui directrice générale adjointe de la French-American Foundation, après être passée par Sciences Po, l’Ambassade de France en Égypte, l’Organisation Mondiale de la Santé à Genève et la création d’un restaurant à Paris pendant 3 ans. Mais dans cet épisode, vous l’entendrez surtout parler, avec beaucoup de force, de vulnérabilité. Amina met les mots ("burn-out", "dépression", "metoo") sur des moments qui ont été déterminants pour elle où sa santé mentale et/ou physique ont été mises à l’épreuve. Amina parle aussi beaucoup de sa famille et quelques heures après avoir terminé d’enregistrer, elle m’a parlé d’un moment de son adolescence marquant dont elle n’a pas parlé dans l’épisode : lorsqu’elle a pris la décision de préparer le concours pour entrer à Sciences Po, elle a découvert qu’en tant que fille d’ouvrier, elle n’avait que 4% de chances d’accéder à la profession de cadre. Si elle y arrivait, et elle est y arrivée, elle serait, selon l’expression qu’utilise par exemple Michelle Obama, une singularité statistique. On a ensuite parlé d’un article de Rachid Zerrouki, que je vous enverrai dans la newsletter à laquelle vous pouvez vous abonner sur generationxx.fr, qui pose la question suivante : faut-il parler des déterministes sociaux aux jeunes qui les subissent ? Ce qui est sûr c’est qu’aujourd’hui, Amina repense souvent à cette prise de conscience.


Très bonne écoute et si cet épisode vous plaît, partagez-le autour de vous et sur les réseaux sociaux afin que le plus grand nombre puisse le découvrir à son tour.


--

Pour suivre Amina :

https://www.linkedin.com/in/amina-sabeur-334330/


--

Pour acheter le hors-série papier "à l'écoute" www.generationxx.fr

--

Pour suivre Génération XX :

Instagram : htttp://www.instagram.com/generationxx

Twitter : www.twitter.com/generationxxp

Facebook : www.facebook.com/generationxx.podcast

Site internet : www.generationxx.fr

Email : hellogenerationxx@gmail.com

Musique (libre de droits) : Please listen carefully - Jahzzar

Production INDIECREW 2020 - tous droits réservés


Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

110 episodes