La culpabilité qui tue…Femmes puissantes, Femmes inspirantes # #113

23:30
 
Partager
 

Manage episode 301927300 series 2426643
Par Lyne St-Amand | Coach transformationnel, conférencière and Lyne St-Amand | Coach transformationnel, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
Bonjour tout le monde, comment allez-vous? Lyne St-Amand, activatrice du pouvoir féminin. Aujourd'hui, j'aimerais vous parler de la culpabilité. Cette culpabilité-là qui tue beaucoup de gens. En fait, le mot "tue" est vraiment bien mis dans cette chose-là. Pourquoi je voulais vous parler de ça? C'est que la culpabilité part de tellement, tellement loin. La culpabilité part de justement en tant que femme quand on est né. Comment de fois que des gens nous ont dit de ne pas prendre notre place? Comment de fois que, justement, quelqu'un te dit de ne pas faire telle affaire de cette façon-là et qu'après, tu te sens coupable, tu te sens jugé, tu te sens peut-être même humilié? Cette culpabilité-là peut même aller jusqu'à tuer des gens. Et ce que je veux dire par là aujourd'hui, ce que je veux vous exprimer parce que je sais que les temps sont beaucoup difficiles pour beaucoup de gens ce temps-ci. Parce que je reçois toujours des messages de clients. Je reçois des messages de client "Lyne, comment je fais pour me connecter? Je fais juste à être influencé par qu'est ce qui se passe à l'extérieur? J'arrive pas justement à me concentrer sur moi et je suis vraiment affecté par les énergies à l'extérieur." Et ça part de ça. Ce qui arrive présentement, c'est que, l'univers fait en sorte qu'on doit se sentir coupable, coupable de, avoir le vaccin, ne pas avoir le vaccin. Peu importe, je m'embarque pas là-dedans avec vous aujourd'hui. Mais ce que je veux dire, c'est que nous avons été nés avec la conviction de toujours se sentir coupable. Comment de fois que je sais que vous le sentez aussi? J'ai une petite fille. Moi aussi, j'ai un enfant. Comment de fois que on élève notre enfant d'une certaine façon et qu'on se sent coupable parce qu'on n'est pas assez une bonne mère, parce qu'on n'est pas une bonne conjointe, parce qu'on n'est pas assez, hein? Et être pas assez, ça remonte justement à tous les liens karmiques de la culpabilité dans nos générations, de génération en génération. Quand on regarde, si vous regardez votre grand-mère, est ce qu'il y avait la culpabilité qui était là en elle beaucoup? Est-ce qu'elle se sentait coupable parce qu'elle devait élever ses enfants et elle ne pouvait pas travailler, hein? Ou peut-être qu'elle ne pouvait pas aller à l'école? Peu importe, c'est de regarder justement toute votre pattern de femme avant vous, comment c'était? Et est-ce que la culpabilité était là? Et ce qui arrive, c'est que pour beaucoup de gens, ce qui va arriver, il y a des choses qui vont arriver dans leur vie, des situations. Et justement, si le lien karmique de la culpabilité a été très là, très ancré, OK, c'est quelque chose qui va être très fort en vous. Ça peut aller jusqu'à même tuer. Ça peut même aller jusqu'à se sentir mal. Ça peut aller jusqu'à la dépression. Ça peut aller jusqu'au suicide. Je le sais parce que ma bonne amie s'était suicidée et elle s'est suicidée à cause de l'énergie de la culpabilité, justement. Donc, ça peut aller très loin, cette énergie-là. Donc, il faut faire attention à ça. C'est important d'aller libérer les lignes karmiques sur la culpabilité. Et on ne nous a pas appris à l'école d'être nous-mêmes, hein? Ce qui nous a été appris à l'école, c'est d'être dans un moule, d'être d'une certaine façon. Et encore là, ça se vit encore. Ma fille, elle est là-dedans parce qu'elle bouge trop, elle n'est pas dans le moule, hein? Et elle doit être tassée parce que ce n’est pas correct ce qu'elle fait. Alors que c'est tout à fait normal ce qu'elle fait. Ce qu'elle fait, c'est qu'elle est, elle. Elle est un enfant qui s'exprime. Elle est un enfant qui bouge et c'est comme ça qu'elle est, tout simplement. Est-ce qu'on peut accepter les gens, la société dans qui qu'ils sont tout simplement? Est-ce qu'on peut s'accepter dans qui qu'on est dans notre être tout simplement? D'arrêter de vivre dans une culpabilité et j'entends toujours le mot sacrifice aussi qui revient énormément.

124 episodes