Journal Extime #5

28:53
 
Partager
 

Manage episode 259246860 series 2446291
Par Extimité, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Extimité s'adapte au confinement décrété le 17 mars 2020 en France. Dans les journaux extimes se succèdent d'ancien.ne.s invité.e.s des saisons 1 et 2. Dans cet épisode Douce introduit les journaux extimes de Safia et Yanis, tout.e.s deux artistes.

"Cher Anthony,

Nous sommes le dimanche 19 avril 2020.

Il a été annoncé que le début de notre délivrance adviendrait peut-être à partir du 11 mai, date à laquelle on pourrait peut-être espérer un début de déconfinement. D’ici là, comme ont dit, demain c’est loin.

Et je lisais un article sur Slate évoquant la difficulté que beaucoup de gens rencontraient pendant le confinement : celle de ne pas parvenir à se distraire pleinement. Comme un sentiment d’éternel retour dans une réalité à laquelle on ne pas échapper, même pas grâce à l’imaginaire. Comme si notre capacité à nous évader était censurée par un esprit bien trop inscrit dans le temps présent (quelque peu anxiogène). Bon, pour dire vrai, ce n’est pas aussi angoissant que ça ne semble l’être pour moi, mais il est intéressant de constater à quelle vitesse et intensité notre monde psychique peut être chamboulé. Tu parviens, toi, à te plonger complètement dans un loisir ?

(...)

L’autre jour j’ai regardé un live instagram de Laura Nsafou et Kiyémis, deux autrices afroféministes. Elles y animaient un atelier d’écriture qui s’est très vite transformé en discussion sur le processus d’écriture et comment en tant que personnes minorisées il nous était difficile d’écrire et surtout, d’incarner l’action et le statut que revêtent nos mots. Qu’il se nichait dans nos psychés des mécanismes d’autocensures, alors que nous avons sous les doigts, des vécus multiples qui n’attendent qu’à être écrits. Pourtant, se dire autrice, poétesse, dramaturge etc relève d’une bataille en soi. Se dire et se présenter à la face du monde comme artiste, est perçu comme un affront, comme quelque chose d’inatteignable pour nous.

Dans ce sixième journal Extime, Safia Bahmed-Schwartz, chanteuse et peintre que nous avions reçu dans d’Extimité raconte son confinement et à quel degré il a remué sa vie d’artiste. Puis c’est au tour de Yanis également reçu dans le podcast, qui se livre sur cette tranche de vie d’artiste, désormais suspendue...

Je te dis à bientôt,

Douce"

Montage et réalisation : Douce Dibondo. Avec un extrait du livre audio Bakhi de Véronique Olmi.

Ce podcast est une création originale et totalement indépendante de Douce Dibondo et Anthony Vincent.

Le générique est un extrait du morceau "To Na Bi" de l'artiste Persian Empire.

Pour nous soutenir, vous pouvez faire un don à Extimité sur paypal.me/extimite ou ici https://fr.tipeee.com/extimite



See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

56 episodes