Artwork

Contenu fourni par RCJ. Tout le contenu du podcast, y compris les épisodes, les graphiques et les descriptions de podcast, est téléchargé et fourni directement par RCJ ou son partenaire de plateforme de podcast. Si vous pensez que quelqu'un utilise votre œuvre protégée sans votre autorisation, vous pouvez suivre le processus décrit ici https://fr.player.fm/legal.
Player FM - Application Podcast
Mettez-vous hors ligne avec l'application Player FM !

Démocratie divisée, démocratie assurée

 
Partager
 

Manage episode 364970258 series 1985221
Contenu fourni par RCJ. Tout le contenu du podcast, y compris les épisodes, les graphiques et les descriptions de podcast, est téléchargé et fourni directement par RCJ ou son partenaire de plateforme de podcast. Si vous pensez que quelqu'un utilise votre œuvre protégée sans votre autorisation, vous pouvez suivre le processus décrit ici https://fr.player.fm/legal.

Annette Lévy-Willard reçoit, Astrid Von Busekist, professeur de théorie politique à Sciences Po, pour son livre « La Religion au tibrunal » chez Albin Michel, et Frédéric Encel, essayiste et professeur de relations internationales, pour son dernier livre « Les Voies de la puissance : Penser la géopolitique au XXIè siècle » chez Odile Jacob.


À propos du livre : « La Religion au tibrunal »

paru aux éditions Albin Michel


École à la maison, circoncision, divorce religieux. Contre l'idée reçue selon laquelle le politique et le religieux ne pourraient travailler ensemble sous peine de bousculer le principe de séparation, ce livre montre que les interactions entre le droit de l'État et les commandements religieux sont plus complexes.

L'État, sensible aux situations singulières, peut faire preuve de souplesse et composer avec les obligations de croyance des individus. Attentif à l'intégrité des croyants, il peut même à l'occasion coopérer avec les représentants des communautés religieuses.

Ce livre examine trois cas où la confrontation entre le civil et le religieux est résolue par un arbitrage original entre les vertus du public et les libertés individuelles. Ne pas nuire à la liberté religieuse individuelle ou à la fabrique du citoyen démocratique ? À l'intégrité corporelle ou à l'inclusion civique des communautés minoritaires ? À la liberté religieuse ou à l'égalité démocratique entre les femmes et les hommes ?

Alliage parfois contrarié entre la démocratie et le libéralisme, le délibéralisme, doctrine de la juste mesure, tente le pari de dresser un tableau plus souple, plus pragmatique que ne le suggère l'idée de séparation entre le bien commun et les aspirations singulières des croyants.

Astrid von Busekist est professeure de théorie politique à Sciences Po et directrice de la revue Raisons Politiques. Elle a notamment publié, chez Albin Michel, Portes et murs. Des frontières en démocratie (2016) et Penser la justice. Entretiens avec Michael Walzer, 2020.


Professeure de théorie politique à Science-Po Paris, Astrid von Busekist est rédactrice en chef de la revue Raisons Politiques; elle a notamment publié, chez Albin Michel, Portes et murs. Des frontières en démocratie (2016).


À propos du livre : « Les Voies de la puissance : Penser la géopolitique au XXIè siècle »

paru aux éditions Odile Jacob


Impossible de parler de géopolitique sans évoquer l’idée de puissance. Rapports de force, zones d’influence, conflits – politiques, économiques, militaires – sont la matière des relations internationales.

La puissance, qu’elle menace ou qu’elle protège, détermine les conditions d’existence des États et des populations. Le livre s’interroge d’abord sur les critères de la puissance : ses instruments, ses manifestations et jusqu’aux illusions qu’elle engendre.

Il dresse ensuite un état des lieux de la planète, panorama impeccablement documenté et actuel des principales entités étatiques et des enjeux régionaux saillants. Il décrit enfin de nouveaux acteurs non étatiques qui imposent, sur la scène mondiale, des effets de puissance parfois inédits. S’appuyant au besoin sur des rappels historiques qui sont moins des leçons que des exemples édifiants, Frédéric Encel réussit à proposer un tableau cohérent de l’état du monde et à dégager les grandes tendances de son évolution.

Une mine d’informations, une somme d’analyses et de décryptages des grandes orientations stratégiques qui se dessinent sous nos yeux. Frédéric Encel, docteur HDR en géopolitique, est professeur de relations internationales et de sciences politiques (Paris School of Business) et maître de conférences à Sciences Po Paris. Il est membre du comité de lecture de la revue Hérodote.


Frédéric Encel est docteur HDR en géopolitique, maître de conférences à Sciences Po Paris et professeur à la Paris School of Business. Consultant et ancien chroniqueur sur France Inter, il est aussi l'auteur de nombreux ouvrages dont, aux Puf, Géopolitique de la nation France (avec Yves Lacoste, 2016) et Géopolitique du Printemps arabe (Grand prix de la Société de géographie, 2e éd. « Quadrige », 2017). --Ce texte fait référence à l'édition kindle edition.


  continue reading

33 episodes

Artwork
iconPartager
 
Manage episode 364970258 series 1985221
Contenu fourni par RCJ. Tout le contenu du podcast, y compris les épisodes, les graphiques et les descriptions de podcast, est téléchargé et fourni directement par RCJ ou son partenaire de plateforme de podcast. Si vous pensez que quelqu'un utilise votre œuvre protégée sans votre autorisation, vous pouvez suivre le processus décrit ici https://fr.player.fm/legal.

Annette Lévy-Willard reçoit, Astrid Von Busekist, professeur de théorie politique à Sciences Po, pour son livre « La Religion au tibrunal » chez Albin Michel, et Frédéric Encel, essayiste et professeur de relations internationales, pour son dernier livre « Les Voies de la puissance : Penser la géopolitique au XXIè siècle » chez Odile Jacob.


À propos du livre : « La Religion au tibrunal »

paru aux éditions Albin Michel


École à la maison, circoncision, divorce religieux. Contre l'idée reçue selon laquelle le politique et le religieux ne pourraient travailler ensemble sous peine de bousculer le principe de séparation, ce livre montre que les interactions entre le droit de l'État et les commandements religieux sont plus complexes.

L'État, sensible aux situations singulières, peut faire preuve de souplesse et composer avec les obligations de croyance des individus. Attentif à l'intégrité des croyants, il peut même à l'occasion coopérer avec les représentants des communautés religieuses.

Ce livre examine trois cas où la confrontation entre le civil et le religieux est résolue par un arbitrage original entre les vertus du public et les libertés individuelles. Ne pas nuire à la liberté religieuse individuelle ou à la fabrique du citoyen démocratique ? À l'intégrité corporelle ou à l'inclusion civique des communautés minoritaires ? À la liberté religieuse ou à l'égalité démocratique entre les femmes et les hommes ?

Alliage parfois contrarié entre la démocratie et le libéralisme, le délibéralisme, doctrine de la juste mesure, tente le pari de dresser un tableau plus souple, plus pragmatique que ne le suggère l'idée de séparation entre le bien commun et les aspirations singulières des croyants.

Astrid von Busekist est professeure de théorie politique à Sciences Po et directrice de la revue Raisons Politiques. Elle a notamment publié, chez Albin Michel, Portes et murs. Des frontières en démocratie (2016) et Penser la justice. Entretiens avec Michael Walzer, 2020.


Professeure de théorie politique à Science-Po Paris, Astrid von Busekist est rédactrice en chef de la revue Raisons Politiques; elle a notamment publié, chez Albin Michel, Portes et murs. Des frontières en démocratie (2016).


À propos du livre : « Les Voies de la puissance : Penser la géopolitique au XXIè siècle »

paru aux éditions Odile Jacob


Impossible de parler de géopolitique sans évoquer l’idée de puissance. Rapports de force, zones d’influence, conflits – politiques, économiques, militaires – sont la matière des relations internationales.

La puissance, qu’elle menace ou qu’elle protège, détermine les conditions d’existence des États et des populations. Le livre s’interroge d’abord sur les critères de la puissance : ses instruments, ses manifestations et jusqu’aux illusions qu’elle engendre.

Il dresse ensuite un état des lieux de la planète, panorama impeccablement documenté et actuel des principales entités étatiques et des enjeux régionaux saillants. Il décrit enfin de nouveaux acteurs non étatiques qui imposent, sur la scène mondiale, des effets de puissance parfois inédits. S’appuyant au besoin sur des rappels historiques qui sont moins des leçons que des exemples édifiants, Frédéric Encel réussit à proposer un tableau cohérent de l’état du monde et à dégager les grandes tendances de son évolution.

Une mine d’informations, une somme d’analyses et de décryptages des grandes orientations stratégiques qui se dessinent sous nos yeux. Frédéric Encel, docteur HDR en géopolitique, est professeur de relations internationales et de sciences politiques (Paris School of Business) et maître de conférences à Sciences Po Paris. Il est membre du comité de lecture de la revue Hérodote.


Frédéric Encel est docteur HDR en géopolitique, maître de conférences à Sciences Po Paris et professeur à la Paris School of Business. Consultant et ancien chroniqueur sur France Inter, il est aussi l'auteur de nombreux ouvrages dont, aux Puf, Géopolitique de la nation France (avec Yves Lacoste, 2016) et Géopolitique du Printemps arabe (Grand prix de la Société de géographie, 2e éd. « Quadrige », 2017). --Ce texte fait référence à l'édition kindle edition.


  continue reading

33 episodes

Tous les épisodes

×
 
Loading …

Bienvenue sur Lecteur FM!

Lecteur FM recherche sur Internet des podcasts de haute qualité que vous pourrez apprécier dès maintenant. C'est la meilleure application de podcast et fonctionne sur Android, iPhone et le Web. Inscrivez-vous pour synchroniser les abonnements sur tous les appareils.

 

Guide de référence rapide