Saison 2 - Bruno Colmant, CEO Degroof Petercam (#032)

25:00
 
Partager
 

Manage episode 262304634 series 2568853
Par Michaël Dumbi (Via The Podcast Factory Org) and EOX Construction, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Après 35 ans dans le secteur financier de la consultance, Bruno Colmant travaille depuis 5 ans maintenant au sein de la société Degroof Petercam, issue de la fusion entre la banque Degroof et la société Petercam.

Le secteur de la construction étant intimement lié au secteur bancaire, Monsieur Colmant nous donne sa vision des choses sur la crise actuelle. Selon lui, cette crise économique est différente de toutes celles vécues par le passé.

Les crises précédentes étaient des crises financières ou boursières premièrement et qui, ensuite, se sont transposées dans l’économie réelle, nous explique le CEO. C’est d’abord parti de la finance pour aller vers l’économie réelle. Aujourd’hui, c’est l’inverse, c’est l’économie réelle qui est bloquée étant donné que les chaines de productions, d’échanges, de biens, de services, sont limitées, ajoute-t-il.
« Bien-sûr l’appareil de production n’est pas détruit, mais il se fait que pour des raisons tout à fait inattendues, les humains ne peuvent plus échanger, se rassembler et ça crée un frein très important à l’économie réelle. »
Afin de relancer l’économie de façon massive, l’idée d’un nouveau plan Marshall est également à envisager. A une différence près, contrairement au plan Marshall qui était lui, un plan d’investissement, on doit aujourd’hui réfléchir à une mise à l’emploi, une disposition de moyens de subsistances.

« Il faut débloquer l’économie, en donnant un pouvoir d’achat immédiat aux personnes. »

Le nombre de burn-outs risque-t-il d’augmenter à nouveau ? Les entreprises sont-elles prêtes à ces changements dont la société a besoin ? Quant au secteur financier, est-ce que l’on peut envisager une baisse des droits d’enregistrement ?
Ce qui est certain c’est qu’aux yeux de Bruno Colmant, c’est le moment d’être innovateur. Lucidité et discernement sont les maitres mots. Ce sont les deux qualités qui caractérisent le mieux l’homme de guerre. Qualités dont nous devons tous faire preuve pour palier à cette situation.

« Quand le bâtiment va, tout va, je suis on ne peut plus d’accord avec cet adage, c’est évident, le bâtiment est un indice de progrès, mais surtout, c’est un indice de confiance en l’avenir. »

Mot de la fin : Tout est envisageable, les moments chocs comme celui que l’on vit actuellement sont idéals pour repenser le modèle. Il faut que tous ensemble, on ait des idées utiles, et qu’on fasse transfuser les idées nouvelles vers les décideurs politiques.Il ne faut pas perdre espoir, faire les bons choix, avoir de l’audace du courage, oser investir. Ne pas rester paralysé, c’est maintenant que les hommes de caractère vont se révéler.
Texte : Elise Haemers

47 episodes