S2E11 : Comment une bonne santé périnéale peut aider à mieux bouger?

29:07
 
Partager
 

Manage episode 291816448 series 2914173
Par Groupe Défis, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

La santé périnéale est un sujet rarement abordé. Vous vous demandez peut-être même “mais qu’est-ce que le périnée?” Pourtant, les problèmes reliés à cette région sont très fréquents, surtout chez la femme.

Marisabelle Plante, physiothérapeute en rééducation périnéale à la Clinique Femina, nous éclaircit donc sur le sujet et nous explique l’importance d’avoir une bonne santé périnéale pour apprécier l’activité physique!

Daniel : En tant que fondatrice de la Clinique Femina, peux-tu nous expliquer ce qui se fait à votre clinique?

Marisabelle : Femina est un centre d’expertise en santé périnéale et pelvienne qui a été fondé pour répondre aux besoins de la femme, c’est-à-dire sa santé en lien avec son plancher pelvien.

Il faut savoir que tout le monde possède un plancher pelvien puisqu’on vient au monde avec cette région musculaire. Bien que nos consultations soient majoritement avec des femmes, il n’est pas rare de voir des hommes et des enfants à notre clinique pour des consultations en lien avec l’incontinence, la douleurs, etc. Tout le monde est bienvenu.

Daniel : Qu’est-ce que le plancher pelvien?

Marisabelle : Le plancher pelvien, c’est la base musculaire du bassin. Plus précisément, on parle de 3 couches musculaires constituées de plusieurs petits muscles qui vont permettre l’attachement du pubis au coccyx afin d’attacher le bassin.

Le plancher pelvien a plusieurs rôles comme éviter l’incontinence, supporter les organes situés au-dessus du plancher pelvien, fonction sexuelle, etc.

C’est en effet une zone peu connue, mais qu’on utilise constamment, dans toutes nos activités quotidiennes.

Daniel : Comment savoir si on est au prise avec une dysfonction périnéale?

Marisabelle : Les problèmes reliés à une dysfonction du plancher pelvien sont très vastes et ils peuvent être reliés à une faiblesse ou encore à une surutilisation.

Les symptômes peuvent donc être l’incontinence urinaire, de selles ou de gaz par exemple.

Il peut également y avoir des douleurs dans la région. Comme le plancher pelvien a un rôle de stabilisateur dans notre corps, un mauvaise fonctionnement de celui-ci peut avoir un impact sur d’autres régions du corps.

Chez la femme, outre l’incontinence, il peut y avoir une descente d’organe (vessie, utérus, rectum) ou encore des douleurs lors de relations sexuelles.

Il faut savoir que ce sont des problèmes extrêmement fréquents, surtout chez la femme. En effet, on parle de 1 femme sur 2 qui serait au prise avec des problèmes d’incontinence urinaire, 1 femme sur 3 qui aurait des descentes d’organes et près de 2 femmes sur 3 qui ressentiraient des douleurs lors de relations sexuelles au courant de leur vie.

Daniel : Ça ne doit pas être aisée de traiter ce genre de région musculaire puisqu’elle est difficilement visible à l’œil nu et qu’elle comprends une tonne de muscles de petite taille?

Marisabelle : En effet, mais c’est ce qui rends notre métier merveilleux!

Il faut par contre savoir que nous avons tous reçu une formation nous permettant d’exécuter des examens gynécologiques. Ainsi, on est en mesure de sentir et de voir la musculature de l’intérieur. C’est donc semblable à une autre région du corps et nous sommes très outillées pour l’évaluer.

Ceci étant dit, nos consultations et nos traitements ne ressemblent en aucun cas à un examen pour une douleur au dos par exemple.

Daniel : Comment la grossesse a un impact sur le plancher pelvien?

Marisabelle : La grossesse est un élément majeur dans la vie d’une femme, autant physiquement qu’émotionnellement. L’impact d’une grossesse est énorme sur la musculature périnéale causé par les changements morphologiques en préparation à l’accouchement.

Il est important de mentionner que l’impact se fait pendant la grossesse et non pendant l’accouchement. En effet, la césarienne n’évite pas les dommages du plancher pelvien.

Règle générale, si je vois une femme au jour 1 puis ensuite au jour 200 de sa grossesse, les chances que je perçoive une faiblesse du plancher pelvien sont assez élevées!

Daniel : As-tu des recommandations universelles pour les femmes enceintes en lien avec la santé de leur plancher pelvien?

Marisabelle : J’ai de la difficulté à cibler des choses à ABSOLUMENT faire ou ne pas faire. En effet, chaque femme est différente donc on se doit de s’ajuster en fonction des besoins.

Par contre, pour celles qui peuvent se le permettre, je conseille fortement une consultation avec une physiothérapeute en rééducation périnéale au moins une fois pendant la grossesse. Cette consultation permettra, non seulement d’éduquer la femme par rapport à son plancher pelvien, mais également de corriger et/ou travailler certains aspects avant l’accouchement.

Daniel : Que proposes-tu aux gens qui, justement, ne peuvent pas se permettre une visite avec une physiothérapeute périnéale? Est-ce que votre service est en voie de devenir publique?

Marisabelle : Pour ces gens, il y a définitivement de la lecture à faire : on a justement une section blog qui comprend une foule d’informations gratuites.

C’est certain que l’on aimerait que le service de physiothérapie périnéale soit ouvert au publique, mais ce n’est pas demain la veille!

Ceci étant dit, les femmes sont de plus en plus informées et sensibilisées face à la santé de leur plancher pelvien pendant une grossesse et les médecins nous réfèrent davantage donc il y a d’énormes progrès à ce niveau-là.

Daniel : On parle de plus en plus de l’aspect psychologique dans chaque blessure ; est-ce que la composante psychologique fait partie de ton travail?

Marisabelle : C’est certain que des problèmes telle que l’incontinence urinaire peut avoir de gros impacts psychologiques. Par exemple, pour certaines femmes, ça signifie s’abstenir de courir de longues distances ou encore de s’entraîner avec des amis par peur de mouiller ses vêtements.

Les personnes qui viennent consulter sont souvent soulagées de savoir qu’elles ne sont pas seules dans cette situation et que leurs problèmes sont loin d’être tabous dans nos locaux.

On réfère également régulièrement à des psychologues ou sexologues si on ressent que la personne pourrait bénéficier de ce type de consultations.

Daniel : Comment peut-on te rejoindre?

Simplement via notre site web. La clinique est également très active sur les médias sociaux avec une foule d’informations pertinentes.

Pour ceux et celles qui aimeraient consulter, le tout est possible en présentielle dans nos bureaux ou encore en télé-consultation.

The post S2E11 : Comment une bonne santé périnéale peut aider à mieux bouger? first appeared on Défis.

16 episodes