Citons des imposteurs | DD# 6.2 : Les impostures intellectuelles

25:56
 
Partager
 

Manage episode 299855333 series 2969848
Par Justin et Eliot, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Certaines impostures de Jacques Lacan et Julia Kristeva sont dévoilées et décortiquées.
-----------
En 1996, éclate l’affaire Sokal: Alan Sokal, un mathématicien et physicien américain publie un texte intitulé : Transgressing the Boundaries : Towards a Transformative Hermeneutics of Quantum Gravity(1), dans la revue américaine Social Text(2). Hélas! Sokal avoue que ce qui est écrit est pur non-sens: il cherchait en fait à montrer l’irrationalité qui, selon lui, vit au coeur de certains cercles académiques américains.

En 1997, Sokal et son collègue physicien et philosophe des sciences, Jean Bricmont, publient ensemble le livre Les Impostures Intellectuelles3,4. Dans ce dernier, les auteurs critiquent vivement Jacques Lacan, Julia Kristeva, Luce Irigaray, Bruno Latour, Jean Baudrillard, Gilles Deleuze, Félix Guattari et Paul Virilio, penseurs plus ou moins éminents en philosophie, littérature et sciences humaines, que l’on pourrait qualifiés de “postmodernes”.

Nous, Eliot et Justin, adresserons certaines de ces critiques et discuterons ensemble de science et de rationalité. Nous ne pouvions nous empêcher de rire parfois!

ENVOYEZ-NOUS VOS QUESTIONS, COMMENTAIRES, SUGGESTIONS
Youtube
Facebook
LinkedIn

ERRATUM

Rien ici

POUR POUSSER VOS LECTURES

  • Kuhn, The Structure of Scientific Revolutions, 1962.
    • Le texte de Kuhn est un incontournable en philo des sciences du XXè siècle. Très bon livre qui remet en question plusieurs acquis de la philo des sciences mais qui aussi, malheureusement selon Eliot et Justin, a ouvert la porte à plusieurs courants relativistes en science.
  • Popper, The Logic of Scientific Discovery, 1934 (en allemand; Popper le réécrit en anglais en 1959).
    • Texte classique qui renverse le positivisme logique et qui est abordé brièvement par Sokal et Bricmont. Popper est un amoureux de la rationalité et est très critique envers toute forme de relativisme.
  • Feyerabend, Against Method, 1975.
    • Anarchisme épistémologique. Feyerabend tente de montrer qu’il n’y a aucune méthode infaillible en science et, qu’ainsi, toutes les méthodes se valent (“Anything goes”). Il est critiqué par Sokal et Bricmont.
  • Duhem, La théorie physique: son objet et sa structure, 1906.
    • Première présentation d’une thèse dite de holisme épistémologique. Quine reprend plus tard cette pensée (quoique différement) et aujourd’hui nous nommons cette thèse celle de Duhem-Quine. Sokal et Bricmont l’aborde aussi.
  • Hume, An Enquiry Into Human Understanding, 1748.
    • Un livre classique moderne de scepticisme métaphysique. Entre autres, Hume montre que la méthode dite d’induction en science ainsi que le principe de causalité sont des postulats métaphysiques qui demeureront à jamais non-prouvables. C’est aussi un texte fondateur de l’empirisme moderne. Son influence est énorme même aujourd’hui.

NOTES

1Transgressing the Boundaries : Towards a Transformative Hermeneutics of Quantum Gravity https://physics.nyu.edu/faculty/sokal/transgress_v2/transgress_v2_singlefile.html

2https://fr.wikipedia.org/wiki/Social_Text

3Alan Sokal et Jean Bricmont, Les Impostures Intellectuelles, Odile Jacob, 1997, 276p.

4https://fr.wikipedia.org/wiki/Impostures_intellectuelles&am

33 episodes