[J6 Fête de la radio] Radio & Musique

22:09
 
Partager
 

Manage episode 294215354 series 2441334
Par Vocast, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Dernier numéro de la série spéciale dédiée à la Fête de la radio.

Au programme : les liens entre la musique live et la radio avec Olivier Oddou (Schoop), et un point avec Julien Vigier (VO(2)X) sur les règles d'antennes dictées dans un fameux 'policy book'.

Partie avec Olivier Oddou :
Avant même l'arrivée des radios libres dans les années 80, les radios publiques et périphériques étaient régulièrement en partenariat avec les concerts d'artistes. Les radios organisaient aussi leurs propres émissions-concerts dans leurs studios, des “radio-crochets” qui permettaient de découvrir de nouveaux talents.
À partir du milieu des années 80, NRJ présente une certaine importance en audience et commence à devenir partenaire de gros concerts. En premier lieu en double partenariat avec les généralistes, elle obtient ensuite rapidement l’exclusivité pour la plupart des concerts des grandes stars des jeunes : Madonna, Phil Collins, Michael Jackson, Prince, etc. Puis à la fin des années 80, Fun Radio organise pour la première fois à Bercy “la plus grande discothèque du monde”, un concert privé avec 15 000 personnes. Au début des années 90, Fun récidive avec cette fois-ci “Dance Machine”, des concerts animés par les animateurs de l’époque (Difool, Cauet, Bill, ...). Tout cela diffusé en direct à la radio, mais aussi à la TV sur M6. Plus récemment, Skyrock réunit 40 000 personnes au Stade France pour “Urban Peace”
Ces dernières années, la tendance est à la proximité, l’intimité et l’exclusivité. RTL2 a été l’une des premières a initier le mouvement avec ses concerts “très très privés”, réservant un artiste aux auditeurs de la station. De nombreuses radios locales indépendantes créent aussi des évènements privés et intimistes avec quelques auditeurs, ou même organisent de grands concerts gratuits, à l'instar de Tendance Ouest (“Tendance Live”). Quant aux radios nationales généralistes, on peut constater qu'elles sponsorisent toujours régulièrement quelques concerts et gardent aussi la particularité d'enregistrer des évènements en studio (Le Grand Studio RTL, les sessions à la Maison de la Radio)

Extraits :
1-“Salut les Copains” sur Europe 1 avec Daniel Filipacchi et Johnny Hallyday en invité, suivi d’un reportage sur le concert place de la nation le 23 juin 1963 relayée par l'émission (source)
2-Dance Machine 4 avec Difool et Cauet (source)
3-Urban Peace 3 en 2013 avec Difool, Romano, Le Belge et Fred de Skyrock (source)
4- Bande promo de Tendance Live Résonance au Havre, concert du 14 juillet 2017 (source)

Partie avec Julien Vigier :
Le policybook comporte l’ensemble des règles de la Direction d’Antenne à destination des animateurs et, dans une plus faible mesure, des journalistes. Le policybook précise l'identité d'une station, son format, son marketing d'antenne et notamment comment “vendre” la musique.
Par exemple, sur RTL2, le policybook indique de ne jamais citer les titres des morceaux, mais uniquement les artistes. D'autres directives qui ne concernent pas la musique sont aussi présentes, comme le fait de devoir toujours commencer (ou non) les speaks par le nom de la radio.
Un tel cadre est nécessaire pour donner au produit radio une cohérence sur toute la journée, toute l’année. Cependant, toutes ces règles sont maintenues souvent depuis très longtemps, et ne sont plus très bien comprises. Pas de désannonces de titres, pas de speaks vis à vis des golds, obligation de parler avant un tunnel de publicités... Plein de règles de ce genre sont imposées. Comment s'assurer que toutes ces instructions soient toujours sensées et cohérentes aujourd'hui ? Pat Angeli sur RFM a récemment fait sensation autour de ses intros. Ce qu'il fait est pourtant interdit sur plein de radios.
Et pourquoi ne pas laisser un peu plus de libertés aux animateurs, sur le nombre et le placement des interventions par exemple ?

Animation / réalisation : Anthony Gourraud

Intervenants : Olivier Oddou, Julien Vigier

Crédits musicaux : Rob - It's a blast (BO du film 'Radiostars')

Voix off : Estelle Hubert

📻 Des Ondes Vocast, le podcast sur la radio d'hier, d'aujourd'hui et de demain. Vocast est une initiative indépendante, soutenue par Mediameeting

Chapitres

1. Intro (00:00:00)

098admv6bl0lc3qhvyp0gruu7lrnszwsqiln0pj2 1400x1400

2. Extrait : Des radio-crochets aux évènements privés, la place des radios dans l'organisation de concerts (00:00:12)

Oiiehgmb1z6k9ymgxx6hwo9qaihqavmxvdzmmpo3 1400x1400

3. Extrait : les règles d'antenne des radios (policy book) sont-elles désuètes ? (00:12:36)

7ecwyvfedx934ld8hlitfhcjscfvhhjosazcg8be 1400x1400

4. Remerciements, contact (00:21:43)

Qedyabt0darhi3dlvcjvs7fbpiwex8sqn5ju2idy 1400x1400

46 episodes