Conférence de Robert Badinter sur "Le terrorisme et la loi"

Partager
 

Manage series 3082248
Par Badinter Robert, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
La 48e session des Rencontres internationales de Genève propose une conférence exceptionnelle de l’ancien garde des sceaux Robert Badinter, qui évoquera les conditions légales de la réponse au terrorisme dans le cadre des traditions juridiques de l’État de droit et du régime démocratique. Depuis le 11 septembre 2001, le terrorisme alarme et blesse nos sociétés. Aux États-Unis (Patriot Act) et en Europe, y répond un tournant sécuritaire, vraisemblablement renforcé depuis deux ou trois ans. Voulant démanteler les filières et répondre aux peurs collectives face à la nébuleuse terroriste, cette politique sécuritaire pose sous l’État de droit le problème de la garantie constitutionnelle et morale des libertés individuelles - formes de détention inédite, usage de la torture et plus largement amplification des méthodes électroniques de surveillance générale ou individuelle. Quel est alors l’arsenal juridique strictement nécessaire à prévenir légalement et à réprimer proportionnellement les pratiques du terrorisme ? Cette problématique est cruciale dans un régime démocratique dont le libéralisme pénal est hérité des Lumières. Pour penser l’actualité du rapport juridique mais aussi politique entre le terrorisme et la loi garante des droits de l’Homme, la 48e session des Rencontres internationales de Genève propose une conférence exceptionnelle de l’ancien garde des sceaux Robert Badinter. Artisan de l’abolition de la peine de mort en France en 1981, partisan d’un parquet européen et proposant aujourd’hui la refondation du droit au travail, le ministre Robert Badinter évoquera les conditions légales de la réponse au terrorisme dans le cadre des traditions juridiques de l’État de droit et du régime démocratique. L’enjeu politique de l’antiterrorisme réside à éviter l’auto-défense des législations d’exception qui constituent, certainement, le piège fatal où nous précipite le terrorisme. Michel Porret, Président des Rencontres internationales de Genève

1 episode