Épisode 12: La différence entre la création de contenu ou « content creation » et la rédaction persuasive ou « copywriting » pour optimiser les résultats de votre rédaction web

9:27
 
Partager
 

Manage episode 296925573 series 2948517
Par Nicolas Roy, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Dans cet épisode, on va séparer les deux métiers pour que vous soyez encore mieux servis dans vos besoins rédactionnels face à vos besoins numériques.

Il arrive parfois qu’une entreprise se lance dans un gros projet de marketing numérique et qu’elle ait besoin d’un service de rédaction web. Dans ce cas-là, l’entreprise va souvent faire appel à un rédacteur ou à une rédactrice web.

Avant d’engager un rédacteur ou une rédactrice web, il faut connaître ses besoins. Est-ce que le projet nécessite de la rédaction de contenu ou de la conception-rédaction aussi connue sous le terme rédaction persuasive ou « copywriting » en anglais.

Rédaction de contenu

La rédaction de contenu va être utilisée pour rédiger l’information de votre site web dans une stratégie de marketing de contenu. Par exemple, les articles informatifs de blogue, les nouvelles de l’entreprise, les pages informatives du site web, les manuels d’instruction et tout ce qui est informatif.

Ce type de rédaction nécessite une bonne expertise dans le domaine des produits et services offerts par l’entreprise et ça nécessite une belle plume efficace pour expliquer et simplifier des concepts pour que l’information soit comprise par un maximum de personnes. Le but ultime de cette rédaction est d’informer pour établir le E-A-T de l’entreprise (Expertise, Autorité et Trust = Confiance).

La structure d’un texte en rédaction de contenu va souvent ressembler à ce qu’on apprend à l’école, c’est-à-dire : Introduction, sujet amené, sujet posé, sujet divisé et conclusion et des variantes de cette structure et ça fonctionnera très bien. Un peu d’humour et de divertissement dans le texte combiné à des vidéos et de l’infographie feront vraiment un bon travail.

La rédaction de contenu est la nourriture qui nourrit le référencement naturel, le SEO de votre site web.

Rédaction persuasive

La rédaction persuasive est complètement différente. On l’appelle aussi la conception-rédaction ou le « copywriting » en anglais qu’il faut éviter de confondre avec les copyrights qui sont des droits d’auteurs.

Donc, la rédaction persuasive a pour but d’amener la personne à passer à l’action. Que ce soit d’appeler, de s’inscrire à une infolettre, de s’inscrire à un webinaire, de vous appeler pour une consultation ou d’acheter.

Contrairement à la rédaction de contenu qui fait principalement appel à l’intellect et à la réflexion, la conception-rédaction ou rédaction persuasive fait principalement appel aux émotions.

Après tout, il y a un adage en anglais qui dit « Facts tell, emotions sell ». Les faits informent et les émotions vendent.

En rédaction de contenu, l’ortographe, la synthaxe et les lois grammaticales sont presque toujours appliquées à la lettre comme si c’était une dissertation académique sauf peut-être pour certains segments humoristiques ou de divertissement pour garder l’audience engagée à continuer à consommer le contenu.

En rédaction-persuasive, le rédacteur ou la rédactrice ou le « copywriter » (si on utilise le terme anglais) va respecter le français le plus possible mais sa principale préoccupation est que le texte se lise comme si le persona (qui est le client ou la cliente cible de l’entreprise) se parlait dans sa tête. Le persona doit avoir l’impression que le texte est une conversation qu’il a avec lui-même dans sa tête, ce qu’on appelle un monologue interne.

La conception-rédaction est beaucoup moins intuitive que la rédaction de contenu parce qu’on ne pratique jamais ce genre de rédaction dans les cours de français du parcours académique.

Les bons rédacteurs persuasifs et les bonnes rédactrices persuasives ont plusieurs points en commun :

1) Ils connaissent par cœur le persona ciblé pour vendre le produit ou le service. Ils connaissent tellement ce persona qu’ils vont souvent lui donner un nom.

2) Ils sont extrêmement doués pour faire preuve d’empathie parce qu’il faut être extrêmement bon pour pouvoir se mettre dans la peau de la personne ciblée.

3) Ils connaissent les points de douleurs de la personne ciblée (ce qu’on appelle en anglais les « pain points » pour savoir comment déclencher des réactions émotionnelles.

4) En plus d’avoir une belle plume, ils sont très forts en psychologie

5) Ils sont des maîtres pour utiliser des formules de rédaction qui vont placer la personne ciblée dans un état émotionnel prêt à passer à l’action.

6) Ils sont très à l’aise d’utiliser des formules comme des campagnes marketing très efficaces et s’en inspirer pour bâtir la leur.

7) Ils sont toujours prêts à tester et à ajuster leur contenu parce qu’ils savent que le marché a toujours raison et qu’ils peuvent se tromper.

Le contenu informatif qui attire souvent les gens qui ont des questions (qui sont souvent posées à Google) peut ensuite propulser les gens vers une page de destination, ou page d’atterrissage (ou le terme anglais landing page) qui n’aura pas de menu et qui présentera de la conception-rédaction.

La rédaction persuasive peut donc être un texte avec un puissant titre qui a un « hook » qui est un terme anglais qui représente un crochet pour garder la personne sur la page, en référence à la pêche. Le titre est donc extrêmement important.

Ce texte qui inclut une histoire pour mettre la personne en immersion dans le contexte est souvent ensuite jumelé à:

  • des vidéos, des images
  • des preuves
  • des témoignages
  • des boutons d’appel à l’action
  • et souvent même une garantie de satisfaction.

Les bons « copywriters » ou concepteurs-rédacteurs valent leur pesant d’or pour améliorer le taux de conversion et la monétisation de vos campagnes marketing!

En fait, autant les bons rédacteurs ou rédactrices de contenu que les bons concepteur-rédacteurs et conceptrices-rédactrices valent leur pesant d’or!

Les rédacteurs de contenu vont créer du contenu au début du cycle de vente quand la personne recherche de l’information et les concepteurs-rédacteurs vont fournir la structure quand vient le temps d’amener la personne à passer à l’action.

Si en tant que propriétaire d’une entreprise ou en tant que responsable marketing vous utilisez des ressources distinctes et spécialisées pour ces 2 types de rédactions web, vous risquez d’avoir des résultats encore plus intéressants.

52 episodes