Club Critique – 2 juin 2021

Partager
 

Manage series 1319433
Par CHYZ 94,3 and Club Critique – 2 juin 2021, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
Millimetrik - Sun-Drenched (Émilie Rioux) Près de 20 ans de carrière et un 10e album prêt pour le dancefloor, c’est que nous propose Millimetrik avec Sun-Drenched. Imbibées des sonorités dance typiques de la fin des années 90/2000, les pistes enivrantes mixées par Pascal Asselin (pour les intimes) nous permettent d’entendre de surprenantes collaborations (Tire le Coyote, Mel Lancet, Valérie Clio) qui nous font bouger sur notre siège. On apprécie autant les très efficaces Sunlight at the Bay of Plenty avec New Bleach que le retour de Little Miss Roy sur Kyle Lowry’s Demolition Derby, se prêtant au jeu telle une Gwen Stefani made in Québec Cité. L’album parfait pour les soirées chaudes et humides où les vêtements collent à la peau comme une bonne chanson reste collée aux tympans. 7/10
Black Midi - Cavalcade (Gabriel Tremblay) Force est d'admettre que c'est plutôt difficile de trouver une ambiance pour apprécier, à sa juste valeur, Cavalcade, nouvelle parution du quatuor londonien Black Midi. Véritable mouton noir du «post-punk» britannique, leur son de prédilection chevauche le jazz-expérimental, gambadant au passage vers une avenue noise-rock. Cette toute dernière offrande est tellement hermétique que j'ai eu toute la misère du monde à l'analyser pleinement, multipliant les moments d'anxiété auditive. Malgré tout, la deuxième piste en liste intitulée Marlene Dietrich (ou Patrick Watson) fut un doux baume langoureux pour mes oreilles stressées. 6.5/10
Robert Robert - Sillicone Villeray (Laurence Guillemette) Robert Robert, DJ et compositeur de musique électronique, nous déballe un quatrième album qui surprend avec son virage pop franco. Une musique qui donne envie de réunir sa bande de potes dans son appartement et de profiter du temps qui passe. Il transforme le triste et le plate en quelque chose de chouette et léger. La finale, qui se nomme La Nuit se Plaindre, en compagnie d'Hubert Lenoir est un des hits de l'été, du moins ici au Club Critique ! 8/10

7255 episodes