Chronique transports - L'histoire prend le train

2:31
 
Partager
 

Manage episode 275214002 series 1198667
Par France Médias Monde, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
C'est dans un train que Gandhi, victime d'un passager raciste, a créé son concept de « non-violence ». Ce sont aussi les Suisses qui voyagent dans un train de montagne connu pour être le plus lent du monde ! Ces anecdotes jusqu'ici méconnues du grand public, sont racontées dans le dernier livre de l'historienne Sophie Dubois-Collet, L'histoire prend le train. Prenez un camembert, prenez un train. A priori aucun rapport… Et pourtant si ! Sophie Dubois-Collet a le chic pour remettre les idées en place. Sans le train, les Parisiens n’auraient jamais goûté aux fromages de Normandie. Et quand on lui demande pourquoi elle s’est intéressée aux trains, cette ancienne professeure d’histoire le dit tout de go : parce qu’aucune invention humaine n’a autant transformé le paysage. Les visiteurs du Château de Versailles vont mourir dans le feu C’est en Angleterre et en France qu’il est apparu, d’abord pour transporter le charbon. Il a peu à peu remplacé les calèches et les diligences. C’est bien pour cela que le 8 mai 1842, les visiteurs du Château de Versailles y sont allés en train. Malheureusement leurs billets n’auront été que des allers sans retours, ils mourront dans le premier accident ferroviaire grave. « En plus il faisait beau ce jour-là, explique Sophie Dubois-Collet, les visiteurs prennent leur temps. Puis, à 17h33, ils se rendent en gare, direction Paris. Mais en quittant la gare de Meudon, le train roule alors à 40 km/h, ce qui est déjà bien pour l’époque, précise-t-elle. Le train déraille, les locomotives passent les unes au-dessus des autres, le feu prend, et comme les wagons étaient fermés à clé, les voyageurs n’ont pas pu sortir. Parmi les victimes, le célèbre explorateur Jules Dumont d’Urville, sa femme et son jeune fils. » Cet accident de Versailles fera date. Dès lors, les locomotives six roues remplaceront les anciennes de quatre roues beaucoup plus instables. Enfin, la vitesse sera limitée dans les descentes et les portes ne seront plus jamais bouclées à double tour. Une gare au Vatican, mais très peu utilisée Sophie Dubois-Collet a parcouru les archives du Vatican pour découvrir que ce sont les Français qui ont conçu le premier train spécial pape ! Trois voitures adaptées pour rejoindre Rome, dont un wagon avec terrasse pour des bénédictions devant la foule. Outre les amours et désamours des différents papes du XIXe, ces 40 histoires extraordinaires ferroviaires nous apprennent que l’impératrice d’Autriche, Sissi, adorait le train. Pour ne pas être gênée, elle voyageait sous un faux nom, dans des wagons richement brodés avec canapés et meubles dorés. L’historienne nous explique que soucieuse de sa silhouette, Sissi emmenait sa cuisinière pour des soupes journalières, mais elle avait aussi ses femmes de chambre et même ses deux chevaux préférés à bord. Gandhi, le train en Afrique du Sud Mais c’est certainement ce train que prendra le Mahatma Gandhi a pris en Afrique du Sud qui va faire bouger la grande histoire de l’humanité. « Le Mahatma Gandhi, raconte Sophie-Dubois Collet, était jeune avocat en Afrique du Sud lorsqu’il prit ce train dans lequel un voyageur appela les contrôleurs pour le chasser de la voiture. L’homme en question refusait de voyager en présence d’un homme de couleur. Gandhi qui avait pourtant payé son billet se fit jeter du train avec sa valise. Réfugié dans une gare glaciale, il attendit un autre train et passa la nuit à concevoir son concept de non-violence ! » Le Glacier Express, le train le plus lent du monde En lisant L’histoire prend le train (publié aux éditions de l’Opportun) de Sophie Dubois-Collet, vous découvrirez l’express le plus lent du monde. Ce train voyage dans le nord de la Suisse, dans le canton de Valais. Il existe encore pour le plus grand bonheur des touristes du monde entier. Fidèle à elle-même, l’auteure prépare un prépare un nouvel ouvrage consacré cette fois au bateau. Et à en croire Sophie Dubois-Collet, il en a, lui aussi des secrets à nous révéler !

314 episodes