Chronique transports - L'essor du jet privé

2:30
 
Partager
 

Manage episode 286691178 series 1198667
Par France Médias Monde, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
Le jet privé ne connait pas la crise ! En temps de pandémie, voyager seul, en famille ou en petit groupe de salariés est une solution idéale ! Achat de billet, sécurité sanitaire, atterrissage, discrétion... Le voyage privé offre un idéal de voyage facile et privilégié. L'an dernier, en plein confinement planétaire, le marché a perdu une part de clientèle d'affaires mais a gagné en nouveaux passagers. Des humains et des animaux ! L’une des demandes qui l’a le plus marqué restera ce voyage d’adieu à la vie… Un client malade, se sachant proche de la fin, a loué un jet privé sans destination précise, il voulait juste avoir la tête près du hublot pour admirer la terre vue du ciel. Moins de demandes en mariages En 2020, les animaux ont remplacé les hommes d’affaires ! Comme dans tous secteurs du transport, la crise du Covid-19 a fait chuter les demandes de vols récréatifs (demande en mariage, anniversaires…) et d’affaires (près de 50% en moins.) Mais dans le même temps, entre les fermetures de grands aéroports, les suspensions de grandes lignes et les soucis sanitaires, les demandes de vols privés en famille ont considérablement augmenté. Chiens et chats en cabine passagers L’essentiel des locations de jets privés ont servi au rapatriement de passagers et d’animaux. Chiens et chats en majorité sur des vols hors normes, haute qualité. Pas d’obligation d’être en cage. Et s’ils voyagent sur le même vol que leurs maîtres, l’espace est partagé. Buffet privé et personnel à bord à la demande Il suffit d’écouter Adam Twidell, fondateur de Private Fly, l’une des principales sociétés de voyages en avion privé pour comprendre la valeur du mot adaptation : « Nous avons dû répondre au souci numéro 1 de la clientèle : éviter de contracter le Covid-19. Oui, cette pandémie a apporté de nouveaux clients préférant voyager en jet pour éviter les foules des aéroports. Les destinations de loisirs d’hiver vers les Alpes ont chuté l’an passé, mais pas celles de vacances d’été. » L’été qui approche, avec une pandémie de Covid-19 encore active. Comme l’an passé, bon nombre de clients rejoindront leur yacht ou leurs résidences secondaires en vol privé. Sur le podium des destinations estivales : la Grèce, la Croatie, les îles des Caraïbes, d’Espagne et du Portugal. Des avions peuvent même être partagés entre deux ou trois familles. Les sociétés de jets privés proposent de nouveaux abonnements et cartes de fidélités. Destination télétravail La pandémie de Covid-19 a définitivement changé les habitudes de travail. En 2021 et 2022, il est probable de voir bon nombre de clients aller s’installer au bout du monde pour y installer leur bureau de travail. L’Afrique, terre promise S’il y a un continent où les vols privés peuvent fructifier, c’est bien le continent africain. Jusqu’ici, le marché africain était essentiellement l’affaire des sociétés pétrolières et du secteur minier. Avec une différence de fond, l’achat de petits avions primait sur la location d’appareils. Mais la baisse du prix du baril a déjà commencé à faire changer les habitudes. La demande africaine existe, mais elle reste limitée aux hommes d’affaires. Peu connue du grand public, la société Avico domine le marché. L’avenir pourrait être dans le transport de médicaments. Mais mis à part l’Afrique du Sud, le Maroc et l’Algérie, les garanties administratives pour les demandes de transits via les aéroports sont parfois très compliquées, voire inexistantes. 9 000 euros l’heure, la différence Américaine De 4 à 30 places et bien entendu selon le poids des bagages, louer un avion privé vous coûtera en moyenne 9000 euros l’heure. Et ce, quel que soit le continent du monde. Avec cette fourchette de prix, Fabrice Delaye, spécialiste du secteur, a fait le calcul. Au-dessous de 400 heures, mieux vaut louer un appareil que de s’en acheter un. Une stratégie bonne pour les Européens, pas pour les Américains : « J’ai vécu aux États-Unis, explique-t-il. Là-bas, le jet privé est très valorisé, il est le signe de votre richesse. En Europe, c’est tout le contraire ! D’ailleurs, une année, j'ai tenté d’obtenir le registre des propriétaires de jets. Eh bien j’ai eu la liste américaine, mais en Europe, impossible d’y voir clair, les immatriculations sont cachées derrière des sociétés et des numéros compliqués… » Taylor Swift achète français Céline Dion, Kim Kardashian, Beyoncé, Jay-Z, Donald Trump, Bernard Arnault... autant de personnalités que de jets privés. Mais parmi eux, y compris la famille française Bouygues, c’est Taylor Swift, l’Américaine, qui a tenu à voler français ! La chanteuse possède un jet Dassault. La palme du luxe revient tout de même au Saoudien Al-Walid, son appareil possède une écurie et un garage. Oui, le prince ne voyage jamais sans ses chevaux et ses Rolls-Royce.

338 episodes