Que sont les “murs de la Paix” ?

2:32
 
Partager
 

Manage episode 318531645 series 116464
Par Louis Guillaume and Choses à Savoir, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Élevés dans certaines zones de l'Irlande du Nord, au début des affrontements opposant catholiques et protestants, les "murs de la paix" subsistent en partie, malgré la signature des accords de 1998, qui mettent fin aux hostilités.


Des murs pour séparer deux communautés


Les premiers murs ont été érigés en 1969, au début de ce que les Irlandais du Nord appellent les "Troubles". Ils ont surtout été construits à Belfast, la capitale de L'Irlande du Nord, mais aussi dans d'autres villes.


Ils s'élèvent dans les quartiers habités par des protestants et des catholiques et séparent les habitants de chaque communauté. Leur but est de les protéger contre les tirs ou les jets de projectiles divers.


C'est d'ailleurs pourquoi ces murs sont parfois l'œuvre de la police elle-même. Construits avec de simples tôles, au départ, ces murs devaient être provisoires. Mais, comme ils se révèlent efficaces, on les consolide avec des briques, du béton et de l'acier.


Certains sont très hauts et s'entourent de grillages métalliques. Plus solides et plus imposants, les "murs de la paix" semblent devenus permanents. Belfast, à elle seule, en contiendrait près d'une centaine.


Des murs toujours en place


En principe, la fin des hostilités, consécutive à la signature des Accords du Vendredi saint, en 1998, aurait dû conduire à la démolition de ces murs. C'est d'ailleurs l'objectif du gouvernement régional qui, en 2013, s'était engagé à les détruire dans les dix ans.


Certains ont déjà été démolis. Faute d'être démantelés, d'autres murs sont munis de portes, pour faciliter le passage d'un quartier à l'autre. Mais ce symbole d'ouverture ne traduit pas pour autant la réalité actuelle.


En effet, le référendum sur le Brexit, en 2016, a ravivé les tensions. De fait, les protestants s'en sont déclarés majoritairement partisans, au contraire des catholiques.


Cette opposition a fait resurgir un antagonisme demeuré latent entre les deux communautés. Depuis lors, des projectiles sont à nouveau lancés d'un quartier à l'autre. En attendant, les "murs de la paix", qui s'inscrivent dans la plupart des itinéraires touristiques, font toujours partie du paysage de l'Irlande du Nord.


Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

1729 episodes