Que signifie vraiment une “solution de continuité” ?

4:22
 
Partager
 

Manage episode 340310083 series 116464
Par Louis Guillaume and Choses à Savoir, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Pour découvrir le podcast "Dodo, sons de la nature et bruit blanc":

Apple Podcast:

https://podcasts.apple.com/us/podcast/dodo/id1609342835

Spotify:

https://open.spotify.com/show/5Y9yr2NlSPEX7mPbNiEWIf

Deezer:

https://deezer.page.link/v9kNaNjzDEjE1jfq9

Google Podcast:

https://podcasts.google.com/feed/aHR0cHM6Ly9mZWVkcy5hY2FzdC5jb20vcHVibGljL3Nob3dzL2RvZG8tZGVzLW1vdHMtcG91ci1zZW5kb3JtaXI?ep=14

-------------------------------------------

Certaines expressions sont trompeuses. Elles semblent même dire le contraire de ce qu'elles signifient réellement. C'est le cas de l'expression "solution de continuité", qui est souvent mal interprétée.

Une expression trompeuse

L'expression "solution de continuité" est d'origine médicale. Le premier de ses termes vient du latin "solutio", qui désigne une rupture ou une interruption. On peut le rapprocher du mot "dissolution", qui évoque une notion comparable.

Cette expression a d'abord fait partie du vocabulaire de la chirurgie. Elle était utilisée pour parler d'une plaie ou d'une fracture.

Elle peut induire en erreur un lecteur peu familiarisé avec le latin. Il peut l'interpréter comme quelque chose qui maintient la cohérence ou l'unité. Alors que cette expression signifie, tout au contraire, l'interruption d'un processus.

Une expression plus ou moins comprise

Même si elle ne fait pas vraiment partie du langage courant, l'expression "solution de continuité" est donc assez mal comprise. Plus habitués à manier la langue, les écrivains l'emploient souvent à bon escient.

Le lecteur non averti comprend parfois le sens de l'expression par la manière dont elle est insérée dans le texte. Ainsi, quand Boris Vian, dans "L'herbe rouge", écrit qu'"il n'eut pas la notion d'une interruption, d'une solution de continuité", le lecteur peut s'appuyer sur le premier terme pour comprendre le sens du second.

Mais ce n'est pas toujours le cas. En effet, l'expression est parfois employée dans un sens fautif par certains écrivains et par de nombreux journaux.

Par son sens ambigu, elle peut aussi poser des problèmes d'interprétation à la justice. Ainsi, la Cour de Cassation a eu à se prononcer sur le sens qu'il fallait donner à cette expression dans une affaire où un patient, qui l'avait lue dans un compte-rendu médical, l'avait mal comprise,

Dans l'enceinte d'organisations internationales comme l'ONU, l'expression peut aussi poser des problèmes de traduction. Pour éviter toute confusion, on a préféré traduire l'expression anglaise "without any interruption" par "sans interruption", plutôt que par "sans solution de continuité", qui n'était pas comprise par tout le monde de la même façon.

Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

1882 episodes