Pourquoi un cardinal peut-il être nommé “in pectore” ?

2:26
 
Partager
 

Manage episode 317875743 series 116464
Par Louis Guillaume and Choses à Savoir, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Les cardinaux sont les dignitaires les plus éminents de l'Église catholique. Ils constituent le Collège cardinalice, autrefois appelé Sacré Collège, et se réunissent en conclave pour élire le pape. Certains d'entre peuvent être nommés "in pectore" par le souverain pontife.

Une nomination secrète

Les premières nominations "in pectore" remontent au XIVe siècle. Depuis lors, de nombreux pontifes y ont eu recours. Quand le pape nomme un cardinal "in pectore", ou "in petto", cela signifie qu'il garde cette promotion "dans son cœur".

Autrement dit, il la garde secrète et n'en informe pas les autres cardinaux. En effet, le pape a coutume de les réunir en consistoire pour leur annoncer la nomination de nouveaux cardinaux.

Cet usage s'explique d'abord par la volonté de préserver la sécurité de l'ecclésiastique choisi. Une telle nomination pourrait en effet lui causer des problèmes de la part d'un régime hostile au christianisme ou à l'Église catholique.

Ainsi Paul VI a-t-il nommé "in pectore" des cardinaux vivant dans des pays communistes d'Europe de l'Est. De même, Jean-Paul II a notamment promu de cette manière un évêque chinois et un évêque soviétique.

Le souci de la sécurité de la communauté catholique, dans certains pays, peut aussi justifier une nomination "in pectore".

Des cardinaux pas comme les autres

Les cardinaux nommés "in pectore" ont un statut particulier. D'après le code de droit canonique, ils ne bénéficient pas des droits qu'ont les autres cardinaux et n'en partagent pas les devoirs.

Ils ne font donc pas partie du Collège des cardinaux et ne peuvent prendre part à l'élection du pape. Mais cette situation cesse dès que le souverain pontife rend publique la nomination du cardinal nommé "in pectore".

Il arrive cependant que le pape garde cette nomination secrète jusqu'à son décès. Dans ce cas, la personne nommée, à son insu pourrait-on dire, cesse aussitôt d'être cardinal.

Il est probable que, dans les dernières décennies, une telle situation se soit produite à plusieurs reprises, notamment pour des évêques chinois ou soviétiques. Il s'agissait, là encore, d'assurer, par ce secret absolu, leur sécurité et celle de leurs ouailles.

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

1735 episodes