Les États-Unis, n° 1 du minage de cryptomonnaies ?

2:41
 
Partager
 

Manage episode 305083030 series 2709331
Par Choses à Savoir, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Les cryptomonnaies sont devenues incontournables quand on parle digital et finances. Ces dernières années, nombreux sont les internautes à s’être lancé dans le minage du bitcoin notamment dans l’espoir d’y faire fortune. Ceci dit, on ne compte plus le nombre d’histoires concernant les fermes illégales en Europe de l’Est ou en Asie utilisant frauduleusement le réseau électrique pour miner des monnaies virtuelles… Un fléau que la Chine a décidé d’endiguer il y a peu, poussant les mineurs du pays à l’exil.

Alors que la Chine a longtemps été le refuge de nombreuses fermes de serveurs pour miner des cryptomonnaies, une étude de l’université de Cambridge publié mi-octobre expliquait que la situation s’était brutalement renversée au profit du rival américain. Les Etats-Unis ont en effet détrôné la Chine avec une croissance du minage de 428 % en une seule année ! À l’inverse, la part de marché de la Chine à chuté pour atteindre quasiment zéro, alors qu’il y a un an, elle en contrôlait plus de 67%. Comme vous le savez, la raison principale de ce changement brutal vient directement des dirigeants Chinois qui ont décidé de bannir le minage du pays. Pour rappel, le parti communiste au pouvoir estime que le minage ne lui permet pas de respecter ses engagements climatiques, et notamment d’atteindre la neutralité carbone. Sur ce point, difficile de le contredire, d’autant que l’électricité chinoise provient en grande partie des centrales à charbon. Par ailleurs, le gouvernement estime que les cryptomonnaies favoriseraient les activités illégales dans le pays, notamment quand ces fonds viennent de nations étrangères. Une fausse excuse sur la forme comme dans le fond puisque la Chine œuvre en coulisse pour imposer sa propre monnaie digitale officielle sur son territoire.

Par la force des choses, les fermes de minage ont cherché une autre terre promise, et ont finalement trouvé refuge aux États-Unis. Avantage principal par rapport à la Chine, le coût de l'électricité. L’état du Texas par exemple affiche l’un des tarifs les moins chers du monde, avec une part d’énergie renouvelable de 20 %. L'état de New York se présente comme un champion de la production hydro-électrique, sans oublier quelques centrales nucléaires, quand Washington revendique également une forte part d'hydro-électrique dans son mix énergétique.

Une véritable aubaine pour les mineurs, et la possibilité de faire taire une partie des critiques quant à l’impact environnemental du minage. D’autre part, il faut savoir que les Etats-Unis se sont longuement préparés à l'accueil des mineurs en investissant massivement dans des structures adaptées depuis bientôt deux ans. Ainsi, d’après l'étude de l’université de Cambridge University, le classement des pays leader en termes de minage à la fin de l’année 2021 consacre les Etats-Unis avec plus de 35% de part de marché, suivi du Kazakhstan à 18%, puis de la Russie à 11% pour compléter le podium.



See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

328 episodes