Vers le stockage du CO2 en sous-sol pour Airbus ?

2:38
 
Partager
 

Manage episode 336723190 series 2870153
Par raphael@acast.com and Choses à Savoir, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Dans l'épisode d'hier consacré à la captation du CO2, nous expliquions que les premiers résultats de cette technologie censée décarboner l'atmosphère n'étaient pas si satisfaisant que cela malgré son immense potentiel. Quoiqu'il en soit, de nombreuses entreprises misent beaucoup d'argent dans ce secteur pour se verdir comme le constructeur aéronautique Airbus. Le leader européen des avions basé près de Toulouse souhaite en effet explorer le stockage du carbone sous terre aux côtés de plusieurs compagnies aériennes de renom.

Airbus, Air France-KLM, easyJet, British Airways, Lufthansa ou encore Virgin Atlantic...autant de compagnie qui ont annoncé il y a peu avoir signé une lettre d'intention autour de la capture directe du carbone et de son stockage dans le sol. Dans le détail, l'idée de ce consortium est de mettre à profit la technologie de captage direct à l'aide de puissants ventilateurs alimentés grâce à de l'énergie issue de panneaux solaires. Le captage du carbone, ou dans ce cas précis la DACCS, permet de filtrer l'air pour en capter le CO2 avant de le stocker de manière sûre et permanente dans des réservoirs géologiques sous-terrain.

Si certains estimeront que par ce biais, l'industrie aéronautique cherche surtout à laver son image de pollueur, force est de constater que la communication du consortium est assez transparente en réalité. En effet, ces entreprises sont bien conscientes de ne pas pouvoir capter à la source les émissions rejetées dans l'atmosphère. Dès lors, la solution la plus adaptée d'après eux serait de le captage du carbone dans l'air, ce qui lui permettrait d'extraire plus ou moins l'équivalent des émissions émises dans l'atmosphère du fait de leurs activités. D'ailleurs, Airbus explique qu'il ne s'agit que d'un complément aux autres solutions utilisées pour réduire les émissions de carbone, comme le carburant d'aviation durable.

Ce partenariat a été conclu avec la société 1PointFive, qui a démarré la construction d'un site de captage et de stockage de CO2 dans l'état du Texas aux Etats-Unis, qui devrait être opérationnel d'ici 2024 avec une capacité de capture d'un million de tonnes de CO2 par an. C'est environ la capacité d'absorption d'environ 40 millions d'arbres.

Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

408 episodes