Un label pour distinguer les (vraies) offres d’électricité vertes ?

3:03
 
Partager
 

Manage episode 305521571 series 2870153
Par Choses à Savoir, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Avec le développement des énergies renouvelables, de plus en plus de fournisseurs d’électricités proposent des offres dites « vertes ». Ceci dit, difficile de se repérer parmi toutes ces propositions et d’être certain de ne pas se faire avoir. C’est pourquoi l’Agence de l'Environnement et de la Maitrise de l'Energie (ADEME) a lancé la semaine dernière VertVolt, un label permettant de distinguer les offres véritablement écolo de celles qui sont parfois trompeuses.

C’est donc le vendredi 22 octobre, journée mondiale de l’énergie, que l’ADEME a lancé son label VertVolt. Objectif d’après l’agence que je cite, « aider les consommateurs à mieux appréhender la multitude d'offres d'électricité vertes qui s'offrent à eux. » En effet, l’écologie est une tendance très lucrative, et il faut être vigilent quand on s’engage dans cette démarche vertueuse pour ne pas se faire avoir. D’après l’ADEME que je cite, « un fournisseur doit acheter à des producteurs d’énergies renouvelables des ‘certificats’ en proportion de l’électricité qu’il vend, pour avoir le droit de commercialiser une offre sous la bannière ‘électricité verte’ ». Car il faut savoir que l’électricité que nous consommons en France n’est pas systématiquement produite dans le pays. En effet, les fournisseurs d’électricité ont la possibilité d’acheter ou de vendre leur électricité à d’autres fournisseurs en Europe via ce système de certificat. Traduction, si vous consommer pour 50€ d’électricité par mois via une offre verte, alors cela signifie que votre fournisseur s’est engagé à acheter pour 50€ de certificat auprès d’un producteur d’électricité verte.

Concrètement, qu’est-ce que cela signifie à propos des offres vertes ? Et bien que même si vous avez souscrit à ce genre d’offre, l’électricité qui arrive dans vos prises n’est pas nécessairement 100% produite par de l’éolien, du solaire ou de l’hydroélectrique. En gardant l’exemple des 50€ de facture d’électricité par mois, votre fournisseur peut en effet acheter 50€ de certificat d’électricité verte et dans la réalité vous fournir de l’électricité issue du nucléaire. Et sachant que le prix des certificats est très bas, il n’est pas rare que ce genre de pratique se multiplie et que les clients se sentent trompé. Et c’est là que VertVolt a toute son importance.

Deux niveaux de labélisation sont proposés. En choisissant une offre labelisée VertVolt de niveau 1, le consommateur aura la certitude de recevoir de l’électricité verte chez lui. Et en choisissant le niveau 2, il aura en plus la garantie de rémunérer des installations d'énergies renouvelables basées France, et donc contribuer réellement au développement de la filière. Par ailleurs, l'ADEME conseille aux fournisseurs qui n'achètent pas d'électricité produite par les centrales nucléaires de faire apparaître la mention « sans nucléaire » sur leurs offres. Plusieurs fournisseurs ont d'ores et déjà des offres labelisées VertVolt comme Enercoop, avec une électricité 100 % verte garantie sans nucléaire. À noter l'ADEME donne également le détail de l'origine de l'électricité, qui dans le cas d’Enercoop se décompose en 70 % d’éolien, 19,5% d’hydroélectricité et énergies marines, 7,5% de photovoltaïque et 1% de gaz renouvelable. Pour l’heure seules 7 offres sont labelisés VertVolt en France, toutes disponibles sur le site ademe.fr.

Site de l’ADEME : https://agirpourlatransition.ademe.fr/particuliers/vertvolt



See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

211 episodes