La réalité virtuelle pour dépolluer les océans ?

2:45
 
Partager
 

Manage episode 302708015 series 2870153
Par Choses à Savoir, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Qui a dit que jeux vidéo et écologie ne faisaient pas bon ménage ? En tout cas ce n’est certainement pas la startup Ender Ocean qui propose un concept inédit : dépolluer les océans en pilotant des robots à travers un casque de réalité virtuelle. Une approche ludique qui pourrait bien conquérir une partie des gamers sensibles à la préservation de l’environnement. Par contre, ils devront être nombreux pour relever ce challenge, car d’après la revue Sciences, la quantité de plastiques dans les océans pourrait tripler d’ici 2040 et atteindre 29 millions de tonnes si rien n’est fait.

Effectivement, nettoyer les océans en pilotant des robots comme si l’on était dans un jeu vidéo est une idée assez folle… C’est en tout cas le pari tenté par Denis Bled et son équipe depuis 2019 et un appel à projet lancé par l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie ADEME. Dans le détail, je cite l’entrepreneur, “nous développons un jeu vidéo qui va permettre à des joueurs de prendre la main sur des robots sous-marins pour aller collecter des déchets au fond de l’eau comme des filets de pêche, des matières plastiques et tout ce que l’on peut trouver qui sont principalement des gros déchets”.

Petite précision, il s’agit plus de réalité augmentée que de réalité virtuelle, étant donné que les images projetées dans le casque de réalité virtuelle seront les vraies images du terrain, ou tout du moins une reproduction très fidèle, et donc pas un monde créé de toute pièce. Comme je vous le disais, l’idée est d’implanter des robots sous-marins dans des rivières, des étangs, des lacs ou sur les littoraux jouer les éboueurs aquatiques. Et puisque la démarche se veut verte et écologique, ces machines seront bien entendu alimentées par de l’électricité renouvelable, solaire et éolienne. Concrètement, les joueurs n’auront qu’à se connecter sur une plateforme dédiée pour pouvoir démarrer la partie.

Ceci dit, plusieurs étapes seront nécessaires avant d’être lâché en pleine nature à la chasse aux déchets. Dans un premier temps, chaque joueur devra suivre des sessions d’entraînement façon simulateur, puis en mode réel avec de vrais robots dans des centres d’essai. Comme l’explique Denis Bled, le but est de former les joueurs au pilotage. Je le cite “l’expérience est graduelle, c’est-à-dire qu’on commence par des niveaux logiciels pour apprendre. Arrivés à un certain stade on va piloter un robot sous-marin dans un bassin de type centre aquatique où on va pouvoir s’essayer à collecter des déchets dans le fond du bassin etc...”

Mais qui dit jeu vidéo dit également compétition et Ender Ocean le sait bien. La start-up mise ainsi sur un système de points et donc de classement pour fédérer une communauté autour de son activité. À ce jour, le jeu est encore en phase de développement et sa sortie n’est prévue que dans un an, le 8 juin 2022 pour la journée mondiale des océans. S’il faudra attendre encore un peu pour voir les premiers résultats, le principe rencontre déjà un franc succès avec plus de 2000 pré-inscriptions.

https://www.enderocean.com/default/home



See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

188 episodes