Existe-t-il encore de l’essence au plomb sur Terre ?

2:06
 
Partager
 

Manage episode 301599985 series 2870153
Par Choses à Savoir, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Quand on évoque l’énergie du futur, le pétrole ne fait clairement pas partie de la discussion. Dans certains cas, il s’agirait même d’une énergie du passé, ce qui est d’autant plus vrai aujourd’hui que l’essence au plomb a officiellement été éradiquée de la planète.

L’annonce a été faite fin août par le programme des Nations unies pour l’environnement, qui par ailleurs salué je cite « une étape majeure » qui permettra chaque année de sauver plus d’un million de vies et d’économiser plus de 2400 milliards de dollars d’après leurs estimations. Les derniers stocks disponibles étaient situés en Algérie et ont été consommés en juillet, mettant officiellement fin à l’existence de ce carburant Il est fort possible que certains d’entre vous n’ayez jamais entendu parler de l’existence de l’essence au plomb. Et pourtant, au début des années 2000, plus d’une centaine de pays continuaient d’utiliser ce carburant en dépit des avertissements sur ses effets toxiques.

Info intéressante et néanmoins assez perturbante, la première alerte sur la toxicité de l’essence au plomb remonte à quasiment un siècle, en 1924. Mais jusque dans les années 70, presque toute l’essence vendue dans le monde contenait du plomb. Ceci dit, les nations unies ne voient là qu’une première étape vers un avenir plus vers. Désormais, il s’agirait selon eux de réduire de manière drastique la consommation mondiale de pétrole pour freiner les effets du changement climatique. Je cite : « le secteur des transports est responsable de près d'un quart des émissions mondiales de gaz à effet de serre liées à l'énergie et devrait augmenter d'un tiers d'ici 2050 avec la mise en vente de plus d’un milliard véhicules thermiques, dont plusieurs millions de véhicules d'occasion de mauvaise qualité exportés d'Europe, des Etats-Unis et du Japon vers les pays à faibles revenus.

S’il reste encore beaucoup à faire, l’annonce de la fin de l’essence au plomb est déjà une excellente nouvelle qui intervient quelques semaines après un rapport GIEC début août décrétant une "alerte rouge pour l'humanité" alors que le réchauffement de la planète s’aggrave et s’accélère. D’après eux, la Terre devrait atteindre le seuil des +1,5°C dix ans plus tôt que la précédente estimation, soit en 2040 au lieu de 2050.



See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

186 episodes