Des combinaisons de surf recyclées et à base de coquilles d’huitres ?

2:00
 
Partager
 

Manage episode 303186485 series 2870153
Par Choses à Savoir, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Les surfeurs et amateurs de sport nautique le savent, il est souvent très difficile de se séparer de sa combinaison, surtout quand elle nous a accompagné durant plusieurs années. Ceci dit, il est désormais possible de lui offrir une seconde vie grâce à l’entreprise Soöruz, basée à La Rochelle. La marque propose de recycler les combinaisons usagées en de nouveaux équipements, mais vend également des tenues de surf écologiques à base de coquilles d’huitres !

Cette démarche des cofondateurs Yann Dalibot et Matthieu Barat débute par la collecte de la "matière première" qui compose les combinaisons : le néoprène (une sorte de caoutchouc). Au total, Soöruz prévoit de recycler 20 000 combinaisons pour l’année 2021 dans plus d’une cinquantaine de points de collectes à proximité des écoles de surf et des magasins de sport dans toute la France. Une fois récupérées, les tenues sont broyées et transformées en un granulat qui servira par exemple à fabriquer des tapis de yoga, rembourrer des coussins ou des sacs de boxe ou encore à la production d’isolant nouvelle génération.

En parallèle, la marque s’est mise à vendre des combinaisons… assez spéciales. Les fondateurs ont en effet décidé de réutiliser des coquilles d’huitres. Ces dernières sont riches en calcaire, ce qui permet de rendre le Bioprene plus résistant. Le Bioprene, c’est le nom donné au mélange de la poudre des coquilles d’huitres, d’huiles végétales, de caoutchouc naturel et de la canne à sucre servant de base à la création de ses combinaisons. L’objectif est à terme de remplacer les matériaux à base de pétrole par ce nouveau mélange. Et pour se faire, on peut dire que les coquilles d’huitres ne manquent pas avec environ 150 000 tonnes jetées par an.

D’après les fondateurs, « la performance est aussi bonne qu’une combinaison en néoprène ». Un constat partagé par de nombreux sportifs, à l’image de la championne olympique rochelaise de planche à voile, Charline Picon. Une chose est sûre, Soöruz est aujourd’hui implantée dans 17 pays et s’apprête à commercialiser cette combinaison dans le monde entier. Cette innovation verte à toutefois un prix environ 320 euros.



See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

192 episodes