Quel est le secret de l'alignement des pyramides égyptiennes ?

2:22
 
Partager
 

Manage episode 332812581 series 122843
Par Louis Guillaume Kan Lacas and Choses à Savoir, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Retrouvez Lelynx.fr en cliquant sur ce lien:

https://www.lelynx.fr/assurance-auto/?utm_source=podcasts&utm_medium=audio&utm_campaign=branding_chosesasavoir_avril22&utm_content=lp_auto

--------------------------

Depuis toujours, la construction des pyramides égyptiennes fascine le grand public, mais aussi les scientifiques, qui s'efforcent d'en percer les secrets. L'un d'eux les intrigue particulièrement : le parfait alignement de certaines de ces pyramides.

Le mystère de l'alignement des pyramides

Les pyramides de Khéops et Képhren, sur le plateau de Gizeh, et la pyramide Rouge, située sur le site de Dahchour, à une quinzaine de kilomètres de Saqqarah, sont parfaitement alignées sur les quatre points cardinaux.

Ce qui veut dire que chacune des quatre parties de leur base pointe dans une direction, le Nord, le Sud, l'Est et l'Ouest. En somme, ces pyramides se comportent un peu comme des sortes d'immenses boussoles immobiles.

Ce mystère a toujours attisé la curiosité des chercheurs. Car il s'agit bien d'une énigme. Comment les anciens Égyptiens, qui ne disposaient ni d'instruments ni de techniques modernes, ont-ils pu réussir pareil prodige ?

La technique du "cercle indien"

Diverses hypothèses ont été élaborées, pour essayer de comprendre ce qui s'est passé. On a évoqué, notamment, l'utilisation, par les Égyptiens, de la position des astres et des étoiles, comme l'étoile du Berger.

Mais c'est l'hypothèse formulée par l'archéologue Glen Dash qui a le plus retenu l'attention. En effet, elle explique l'alignement de ces pyramides par l'utilisation d'une technique simple et qui ne demandait, pour être mise en œuvre, que des moyens rudimentaires.

Pour l'utiliser, les Égyptiens auraient attendu l'équinoxe d'automne, période durant laquelle le jour et la nuit sont d'égale durée. Ce moment arrivé, les constructeurs plantent dans le sable un gnomon, un bâton qui projette sur le sol l'ombre du Soleil.

Ils suivent alors la course du Soleil en marquant, à intervalles réguliers, l'emplacement de l'ombre projetée par l'extrémité du gnomon. En rejoignant ces points, ils obtiennent ainsi une courbe.

Ils tracent ensuite un cercle, dont le centre est le bâton fiché dans le sol. Puis, en indiquant les deux points d'intersection entre le cercle et la courbe, apparaît une ligne allant d'Ouest en Est, ou vice versa.

La très mince marge d'erreur laissée par cette méthode, dite du "cercle indien", correspond à celle que laisse deviner l'alignement des pyramides.

Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

1692 episodes