Pourquoi les galaxies sont-elles plus vieilles que prévu ?

2:19
 
Partager
 

Manage episode 348913307 series 122843
Par Louis Guillaume Kan Lacas and Choses à Savoir, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Les astronomes fondaient de grands espoirs sur le télescope James Webb, lancé en décembre 2021. Et ils avaient bien raison. Ce remarquable instrument vient en effet de leur livrer des informations qu'ils n'attendaient pas si tôt.

Elles sont en rapport avec la formation des galaxies. C'était en effet l'une des missions du télescope : observer la manière dont se sont formées les premières galaxies, peu de temps après le Bing Bang qui, rappelons-le, remonte à environ 13,8 milliards d'années.

Or, les images apportées par le télescope ont provoqué l'étonnement des scientifiques. En effet, elles montrent que des galaxies ont pu apparaître à une date bien plus précoce que ce qu'on imaginait jusque-là.

Les données fournies par le télescope ont permis d'identifier de très anciennes galaxies. L'une d'elles se serait même formée 350 millions d'années après le Big Bang. Soit 50 millions d'années de moins que la galaxie considérée jusque-là comme la plus vieille de l'univers.

Ces galaxies sont non seulement plus précoces que prévu mais aussi plus nombreuses. Les astrophysiciens les imaginent donc assez massives. Et, dès lors, ils se demandent comment ces galaxies ont pu forger autant d'étoiles en si peu de temps. Il s'agirait également de galaxies plus petites que la Voie Lactée.

Les observations du télescope James Webb conduisent à revoir certains modèles. Les scientifiques doivent notamment admettre, ce qu'ils jugeaient improbable jusque-ici, que des galaxies ont pu apparaître seulement 100 millions d'années après le Big Bang.

Le télescope permet aussi d'appréhender l'allure de ces galaxies. Et, là encore, les astronomes ont éprouvé une surprise. Ils n'imaginaient pas qu'elles pouvaient avoir une forme aussi régulière, aussi "tranquille", pour reprendre le terme utilisé par l'un d'eux.

Ce qui, là encore, remet en cause la manière dont les scientifiques envisageaient la formation de ces premières galaxies, au sein d'un univers encore très agité.

Le télescope aura encore à fournir d'autres données, notamment pour préciser la forme exacte de ces très vieilles galaxies, mais aussi la distance qui nous en sépare.

Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

1808 episodes