Pourquoi le label « Haute valeur environnementale » est-il si critiqué ?

2:30
 
Partager
 

Manage episode 354114706 series 2634296
Par Jeff Davies and Choses à Savoir, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Conscients d'une demande forte à cet égard, de la part des consommateurs, les pouvoirs publics soutiennent des initiatives propres à encourager une agriculture plus respectueuse de l'environnement et de la santé humaine.

Mais elles ne sont pas forcément appréciées des associations de défense des consommateurs. En effet, plusieurs d'entre elles dénoncent le label "Haute valeur environnementale" (HVE), mis en place en 2012.

On voit, sur ce label, une ferme, surmontée d'un soleil rayonnant et d'un papillon. Ces éléments bucoliques, et les mots utilisés pour cette certification, ont de quoi donner confiance aux consommateurs.

Et c'est bien ce que lui reprochent les associations. En effet, elles jugent qu'il y a tromperie sur la marchandise.

Ces associations, mais aussi certains organismes publics, estiment que le consommateur est dupé par un logo qui lui fait espérer des conditions de culture idéales. Or il n'en serait rien.

Les conditions à respecter, pour obtenir ce label, seraient beaucoup moins contraignantes que le cahier des charges de l'agriculture biologique. Les agriculteurs ayant obtenu le label HVE pourraient même utiliser des pesticides, et parmi les plus dangereux. Par ailleurs, le dispositif ne serait pas encadré par des contrôles suffisants, ceux-ci n'ayant lieu que tous les trois ans.

D'après les associations, la situation serait d'autant plus grave que ce label, plus facile à obtenir, aurait rencontré un grand succès. En juillet 2022, environ 30.000 exploitations en bénéficieraient. On aurait enregistré, à cet égard, une progression de 56 % en un an. La viticulture représenterait d'ailleurs, à elle seule, près de 70 % des exploitations concernées.

Fort mécontentes, les associations de défense des consommateurs ont donc saisi le Conseil d'État pour faire annuler le label HVE. Face à cette offensive, les autorités répondent que, sur le demande de Bruxelles, elles ont récemment renforcé les conditions donnant accès à ce label.

Quant aux agriculteurs concernés par ce dispositif, ils déplorent l'attitude de ces associations, rappelant notamment que ce label représente une étape vers une agriculture plus soucieuse de l'environnement. Et donc, à leurs yeux, un progrès.

Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

647 episodes