Et si la maladie de Parkinson pouvait se diagnostiquer par la peau ?

2:48
 
Partager
 

Manage episode 325830866 series 2885050
Par raphael@acast.com and Choses à Savoir, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

L’une des premières difficultés pour efficacement prendre en charge une personne atteinte d’une pathologie est d’arriver à clairement identifier le trouble dont elle souffre. L’observation des symptômes, la réalisation de tests cliniques et d’examens médicaux ont souvent pour objectif d’établir le diagnostic le plus précis possible afin d’y apporter une réponse thérapeutique appropriée. Mais il peut arriver que certaines pathologies bien que différentes puissent induire des manifestations cliniques très semblables les rendant parfois particulièrement difficile à distinguer. Or un mauvais diagnostic est souvent associé à une prise en charge médicale non-appropriée et potentiellement inefficace. C’est notamment le cas pour la maladie de Parkinson qui dans les premiers stades de son évolution et/ou en absence d’examens poussés peut être difficilement discernables d’autres pathologies telles que la paralysie supranucléaire progressive ou le syndrome corticobasal.

Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

276 episodes