Pourquoi le philosophe Socrate n'a-t-il rien écrit ?

2:14
 
Partager
 

Manage episode 302891589 series 2676474
Par Choses à Savoir, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Certains Hommes ont marqué l'Histoire sans jamais marquer le papier de leurs propres mots. Il en va ainsi de Jésus, bien sûr, mais également de Socrate. Mais pourquoi le plus célèbre des philosophes grecs n'a-t-il jamais rien écrit ?

Une vie d'amour (de la sagesse) et de prêche

« Boire le calice jusqu'à la lie », c'est bien ce qu'a fait le plus éminent des philosophes athéniens, peu avant son trépas. Condamné à mort pour « corruption de la jeunesse », Socrate fut en effet contraint de boire la ciguë (un poison mortel), en guise de châtiment (aux environ de 399 avant notre ère). Notamment immortalisée par le célèbre tableau de David (« La Mort de Socrate » (1787)), la scène a longtemps représenté le symbole de la dévotion philosophique pour « le Vrai, le Beau et le Bien ». Mais ces Idées justement, c'est le philosophe Platon qui les a principalement développées dans ses différents ouvrages. En effet, bien qu'étant l'acteur majeur de ces nombreux dialogues, Socrate – lui – n'avait rien écrit ! Un fait étrange qui a notamment donné naissance à des théories plus ou moins folles. Certaines âmes sceptiques ont en effet - purement et simplement - remis en doute l'existence du philosophe athénien ! Un comble pour l'inventeur de la maïeutique philosophique ; pour qui tout devait être remis en question par l'exercice de la pensée critique.

La pensée comme oralité vivante

Avec les informations dont nous disposons, il est toutefois difficile de douter de l'existence de Socrate. En effet, en plus de plusieurs disciples qui ont immortalisé sa pensée (Platon, Xénophon), des auteurs qui lui étaient contemporains (comme Aristophane) ont également parlé de lui dans leurs écrits. Socrate a donc bel et bien foulé le sol grec au Ve siècle avant notre ère. Mais pourquoi, dans ce cas, n'a-t-il jamais pris la peine d'écrire la moindre ligne, en dépit de son enseignement foisonnant ? La réponse se trouve peut-être dans l'ouvrage « Phèdre » de Platon. Dans ce dialogue philosophique mettant en scène Socrate et Phèdre (un aristocrate et philosophe athénien), on comprend que Socrate pense avant tout la philosophie comme un exercice de pensée oral et vivant où le philosophe « accouche » de la vérité par le dialogue et le doute critique (d'où le terme de « maïeutique » ; « maieutikê » voulant dire accouchement en grec). Inversement : plutôt que d'inciter à philosopher, le support écrit figerait la pensée en la rendant inerte. Pour Socrate : bien plus qu'une synthèse de théories, la philosophie devait donc être un exercice, une véritable gymnastique intellectuelle. Presque une discipline olympique, en somme.



See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

183 episodes