Comment financer l'action climatique dans les pays du Sud?

48:30
 
Partager
 

Manage episode 348665017 series 88709
Par France Médias Monde, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
Au Tchad, plus d'1 million de personnes sont affectées par des inondations dues à des pluies hors normes. Au Nigeria, le même phénomène a tué 600 personnes et dévasté l’agriculture. Dans le sud-est du Niger, dans la région de Diffa, ce sont 2 800 personnes qui ont été déplacées par des inondations et qui vivent aujourd’hui dans le dénuement le plus total. C’est «le changement climatique causé par l’activité humaine qui a rendu ces événements 80 fois plus probable et 20 % plus intense». C’est la conclusion du World Weather Attribution, un réseau mondial de scientifiques capables d’évaluer en peu de temps le lien entre les événements météorologiques extrêmes et le changement climatique. Ces phénomènes vont s’accentuer, nous le savons. Mais, peut-on les anticiper pour mieux y faire face ? C’est l’objectif du premier centre de formation dédié au numérique pour lutter contre le dérèglement climatique en Afrique de l’Ouest qui s’est ouvert à Ouagadougou, à l’Université Joseph Kizerbo. Samuel Turpin nous y emmène. Mais quel va être le prix de l’action climatique pour les pays du sud ? 2 400 milliards de dollars par an, répond l’économiste britannique Nicholas Stern, dans le rapport qu'il a co-présidé avec l'économiste camerounaise Vera Songwe : Le financement de l'action climatique, accroître les investissements pour le climat et le développement. Nicholas Stern, est notre invité.

1068 episodes