Podcast : Sur les réseaux sociaux aussi, « la mauvaise monnaie chasse la bonne »

10:56
 
Partager
 

Manage episode 274858124 series 2481640
Par The Conversation, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
Les plates-formes d’aujourd’hui, déjà ringardisées ? DO-Studio / Pixabay

Dans l’Angleterre du XVIe siècle circulaient des shillings, les pièces de monnaie de l’époque, qui étaient uniformes du point de vue de leur valeur légale, mais pas de leur qualité intrinsèque. Certaines de ces pièces étaient plus pures que d’autres, en cela qu’elles contenaient une quotité d’argent plus importante.

Les agents économiques ont alors utilisé prioritairement les pièces de mauvaise qualité pour solder leurs échanges tandis qu’ils thésaurisaient les pièces de monnaie de bonne qualité. Tant et si bien qu’au bout du compte, seules les mauvaises pièces restaient en circulation…

Et si ce principe, appelé la loi de Gresham, du nom du banquier britannique Thomas Gresham, s’appliquait aussi aux utilisateurs des réseaux sociaux ? On semble en effet assister à un phénomène comparable : les « mauvais » utilisateurs finiraient par pousser les « bons » à se détourner des réseaux sociaux existants pour éventuellement voguer vers de nouvelles solutions lorsque celles-ci apparaissent.


« C’est dans la boîte ! », le Podcast de la stratégie d’entreprise signé The Conversation France, vous propose l’étude de cas d’une multinationale bien connue des consommateurs et des citoyens. Julien Pillot, enseignant-chercheur à l’INSEEC School of Business and Economics, et Thibault Lieurade, chef de rubrique Économie + Entreprise, vous donnent rendez-vous une fois par mois pour décrypter les aspects stratégiques les moins visibles… qui sont aussi les plus essentiels !

Retrouvez tous les épisodes précédents sur The Conversation France, Deezer et Spotify.

The Conversation

Julien Pillot ne travaille pas, ne conseille pas, ne possède pas de parts, ne reçoit pas de fonds d'une organisation qui pourrait tirer profit de cet article, et n'a déclaré aucune autre affiliation que son organisme de recherche.

18 episodes