SALE TEMPS POUR UN FILM : RESIDENT EVIL - BIENVENUE À RACCOON CITY

35:30
 
Partager
 

Manage episode 307916917 series 47192
Par CAPTURE MAG, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Près de cinq ans après la sortie de RESIDENT EVIL : CHAPITRE FINAL, dernier opus de la saga orchestré par Paul WS Anderson et sa muse Milla Jovovich, ce RESIDENT EVIL : BIENVENUE À RACCOON CITY propose de revenir aux sources des premiers jeux vidéo afin de garantir une adaptation plus fidèle. Ça c’est la théorie. Car en pratique, le film de Johannes Roberts amorce un retour en 1998 pour croiser les concepts des deux premiers jeux sans trop se soucier d’une quelconque cohérence, tout en sabotant les personnages les plus iconiques de la saga, à commencer par Leon Kennedy qui passe ici pour un idiot incompétent. Au micro de Clémence Gueidan, Julien Dupuy et Stéphane Moïssakis vous expliquent comment ce nouveau reboot sabote sa proposition initiale pour se vautrer dans le navet pas vraiment amusant, si ce n’est au détour d’une ou deux scènes étranges, dont l’apparition totalement incongrue d’une vache volante qui n’en demandait pas tant.


Présentation : Clémence Gueidan

Rédacteur en chef : Stéphane Moïssakis

Chroniqueurs : Stéphane Moïssakis et Julien Dupuy

Production : Clémence Gueidan et Alain Mercier

Habillage Sonore : Latex


Pour nous soutenir, il y a deux adresses :

https://www.patreon.com/capturemag

https://www.tipeee.com/capture-mag


En MP3 sur Acast : bit.ly/3nVuR38

Sur SPOTIFY : spoti.fi/3oVzGso

Sur DEEZER : bit.ly/3p5CGSS

Sur APPLE podcasts : apple.co/3DUSjTH

Sur Google Podcasts : bit.ly/3cR6QUq

Sur Youtube : bit.ly/3D1kgrK

Sur Soundcloud : bit.ly/3xsewGk


#Capcom #Zombie #JeuVideo

Podcasts exclusifs

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

247 episodes