SÉCURITÉ : MACRON LANCE SA CAMPAGNE - 19/04/21

1:04:33
 
Partager
 

Manage episode 290337571 series 2455635
Par France Télévisions, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

SÉCURITÉ : MACRON LANCE SA CAMPAGNE - 19/04/21

Invités

Alain BAUER

Professeur de criminologie - CNAM

Yves THRÉARD

Éditorialiste et directeur adjoint de la rédaction - « Le Figaro »

Laureline DUPONT – En duplex

Directrice adjointe de la rédaction - « L’Express »

Jérôme FOURQUET – En duplex

Directeur du département Opinion - Institut de sondages IFOP

À un an de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron repart à l’offensive sur la sécurité dans une longue interview donnée au “Figaro”. Il y affiche sa détermination pour « faire reculer la délinquance partout ». Alors que les actes de violence font la une de l’actualité ces dernières semaines, le Président de la République évoque un « droit à la vie paisible ». Presque un slogan de campagne.

Il prend position sur plusieurs sujets importants, notamment en s'opposant, à rebours de certaines voix issues de sa majorité, à la dépénalisation du cannabis pour tarir les trafics : « On se roule un joint dans son salon et on alimente le plus grand des trafics ». Il enfonce le clou en promettant de « harceler les trafiquants ».

À un an du terme de son mandat, le chef de l’exécutif défend son bilan sur la sécurité pour 2022 et confirme sa promesse de recruter 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires d’ici l’année prochaine. Il est d’ailleurs attendu aujourd’hui même à Montpellier, en compagnie du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, et devrait y annoncer le déploiement de vingt policiers en septembre 2021, et trente autres d'ici fin 2022 à Montpellier, soit un renfort de 50 agents au total. Un signal envoyé à ses opposants pour confirmer qu’il compte bien aller au bout de ses engagements. Il l’assure : « Chaque Français verra plus de bleu sur le terrain en 2022 qu'en 2017. »

Si le chef de l’État cherche à reprendre la main sur ce thème, c’est que, parmi les candidats déjà déclarés, le patron des Hauts-de-France et ex-LR Xavier Bertrand dénonce régulièrement l'« échec total » du président sur le sujet. L’actuel patron de la région des Hauts-de-France l’accuse même d’être « responsable » de « l’explosion de la violence » dans le pays. Un sondage Ifop montre d'ailleurs qu’Emmanuel Macron a perdu 18 points dans l’électorat de droite en quatre mois… Dans le même temps, Marine Le Pen et ses troupes fustigent son action sur le plan sécuritaire et veulent se présenter comme garants de la sécurité des Français. Un rôle que le président de la République ne compte pas leur laisser.

Pour autant, les sondages le montrent bel et bien au coude à coude avec la cheffe du Rassemblement National. Parmi les chefs de petites et moyennes entreprises, les « petits patrons », dont le libéral candidat avait recueilli les faveurs en 2017, Marine Le Pen séduit de plus.

Emmanuel Macron peut-il encore tenir ses engagements de campagne sur le volet sécurité de son programme ? Le président de la République parviendra-t-il à donner tort aux critiques qui lui sont adressées par les responsables politique de droite et d’extrême-droit ? A-t-il perdu la bataille face à Marine Le Pen auprès des chefs de PME ?

Diffusion : du lundi au samedi à 17h45

Format : 65 minutes

Présentation : Caroline Roux - Axel de Tarlé

Rediffusion : du lundi au vendredi vers 23h40

Réalisation : Nicolas Ferraro - Pascal Hendrick - Benoît Lemoine - Jean-François Verzele - Jacques Wehrlin

Production : France Télévisions / Maximal Productions

Retrouvez C dans l'air sur france.tv

824 episodes