SARKOZY : UNE CONDAMNATION ET DES QUESTIONS 02/03/21

1:04:07
 
Partager
 

Manage episode 286347871 series 2455635
Par France Télévisions, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

SARKOZY : UNE CONDAMNATION ET DES QUESTIONS 02/03/21


Invités


YVES THRÉARD

Éditorialiste et directeur adjoint de la rédaction - « Le Figaro »


VANESSA SCHNEIDER

Grand reporter - « Le Monde »


PASCAL PERRINEAU

Politologue - Professeur des universités à Sciences Po


AURORE GORIUS – En duplex

Journaliste - « Les Jours.fr »


C’est la première fois qu’un ex-président de la Ve République écope d'une peine de prison ferme. Nicolas Sarkozy a été condamné, ce lundi 1er mars, à trois ans d’emprisonnement dont un an ferme dans l’affaire "Paul Bismuth". L’ancien chef de l’Etat a été reconnu coupable de corruption à l’encontre du magistrat Gilbert Azibert, en 2014, en lui promettant d’appuyer sa candidature à un poste de prestige au sein de la justice monégasque, en échange d’informations "privilégiées et confidentielles ", à propos d’un pourvoi en cassation formé par l’ex-président dans l’affaire Bettencourt.

Dans la ligne du Parquet national financier (PNF), pour le tribunal, les choses sont claires : il y a eu "pacte de corruption" entre Nicolas Sarkozy, son avocat Thierry Herzog et le magistrat Gilbert Azibert qui ressort d’un "faisceau d’indices graves, précis et concordants". Pour cela, les juges se fondent notamment sur le contenu des écoutes téléphoniques entre Nicolas Sarkozy et son avocat Thierry Herzog. Les trois hommes ayant "porté gravement atteinte à la confiance publique", ils écopent de la même peine. Intégralement aménageable, l'ancien président de la République ne devrait néanmoins pas aller en prison. Il a également annoncé faire appel, ce qui remet les compteurs à zéro en attendant un nouveau procès.

Mais il n’empêche la sentence est tombée, et avec cette condamnation, c'est une hypothèse qui s'envole pour la droite l'an prochain alors que ces dernières semaines, l'idée d'une candidature miracle de Nicolas Sarkozy avait refait surface. Pour Les Républicains, le choc est violent. De Xavier Bertrand à Bruno Retailleau, en passant par Christian Jacob et même Gérald Darmanin, tous ont fait état de leur sidération ou de leur soutien. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a, ainsi, pris parti affirmant, lors d’un déplacement à Marseille, son "soutien amical" à son mentor, "en ces temps difficiles". Pour autant en coulisses, certains dans la jeune génération notamment, demandent à ce qu'on en finisse, cette fois définitivement, avec le fantasme d’un retour de l’ex-chef de l’Etat et appellent à se focaliser sur 2022. Quand d’autres n’excluent plus de se présenter à la primaire de la droite à l’image du député Philippe Juvin, avec l’objectif de venir troubler le duel Macron/ Le Pen annoncé pour l’instant par les sondages.

De son côté, la présidente du Rassemblement national a affirmé ce matin "ne pas avoir envie que les magistrats déterminent qui seront" ses "adversaires à la présidentielle" et souhaité que l'ex-chef d'Etat puisse se présenter en 2022 s'il le désire. Considérant que "la conversation entre un avocat et son client est sacrée", Marine Le Pen a jugé cette affaire "viciée, dès le départ" et s’est dite favorable à la "suppression" du PNF.

Déjà connu pour avoir obtenu la condamnation de François Fillon, le parquet national financier est également au cœur des interrogations et des critiques à droite. Alors qu’est-ce que le PNF ? Quel a été son rôle dans cette affaire ? Quel est l’avenir judiciaire de Nicolas Sarkozy ? Enfin quel sera le candidat des LR à la présidentielle ?


Diffusion : du lundi au samedi à 17h45

Rediffusion : du lundi au vendredi vers 23h40

Format : 65 minutes

Présentation : Caroline Roux et Axel de Tarlé

Réalisation : Pascal Hendrick, Jean-François Verzele, Jacques Wehrlin, Nicolas Ferraro et Benoît Lemoine

Productions : France Télévisions / Maximal Production

Retrouvez C dans l'air sur France.tv

811 episodes