À Côté De La Plaque #13 | Angèle Ferreux-Maeght – Fondatrice de la Guinguette d’Angèle, meuf en or, dévoreuse de beaux moments, distributrice de rires bien gras.

27:03
 
Partager
 

Manage episode 280278894 series 2617097
Par The Bouffe, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Pour être toujours de bonne humeur, elle se raccroche à ce qu’il y a de beau : un chant d’oiseau, un petit vent automnal, un morceau de fromage… « Il y a toujours quelque-chose ! ». La plus belle qualité du monde selon Angèle ? L’humour ! « Bon après j’ai des amis pas drôles du tout mais très intelligents… Ça compense ».

On ignore beaucoup de choses d’Angèle : elle sait très bien imiter Donald (le vrai, pas l’autre), les prouts la font vraiment beaucoup rire, et elle adore les vidéos de bébés qui tombent. Elle ne supporte ni la méchanceté ni la supériorité, et pleure devant les pubs pour la SPA. Être maman ? « C’est complètement perché comme truc ! Et en même temps, on apprend tellement sur nous-même : la patience, la valeur des choses, les vraies priorités… Et puis les regarder péter dans l’eau, c’est génial ». Être un homme ? « Pour rien au monde je changerai, sauf peut-être pour une journée, juste histoire de voir ce que ça fait d’avoir un zizi ». Voilà qui nous rappelle un épisode avec Delphine Plisson... Si elle s’aime ? « J’ai des miroirs partout donc je me vois à poil tout le temps c’est un enfer, j’aime pas toujours ce que je vois, mais au lieu de me dire que je vais me calmer sur la pitance, je m’envoie des pots de pâte à tartiner ». Mais elle ajoute « On ne peut pas aimer les autres sans s’aimer un peu et je me rends compte que je suis capable d’aimer donc…». Elle pense à l’avion : il faut mettre son masque à oxygène avant d’aider les autres, pour elle, l’amour, c’est pareil. Une peur ? Perdre le goût, ou être trahie. Si elle est romantique ? Malgré toutes ses tentatives pour ne pas l’être, ayant grandi avec des mecs elle a toujours lutté contre ce truc tout rose et tout fleur bleue, mais aujourd’hui elle adore, et réalise surtout que le romantisme n’a pas de genre. « J’offre des fleurs à mon mec, je mets des bougies par terre et on fait un pique-nique en tailleurs dans le salon, si ça c’est pas romantique… ».

147 episodes