Synesthésie pour reconnaitre tous les sons

13:38
 
Partager
 

Manage episode 239311198 series 1932631
Par Johann Berby, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

La synesthésie !

Synesthésie, hein ? Qu’est-ce que c’est que ça ?

D’abord, avez-vous déjà entendu parler de ce phénomène ?

Anecdote

Premièrement, quand j’ai commencé la guitare basse à Maubeuge, j’ai énormément galéré pendant quelques mois pour pouvoir reconnaître les notes de musique. Je ne savais pas, si cela était normal ou pas de ne pas réussir à entendre les notes de musique.

De plus, j’étais ultra complexé de voir que des musiciens pouvaient chanter un “La” ou n’importe quelles autres notes. Je trouvais cela époustouflant ! Wow ! 🙂

Or, quand je leur posais la question magique : « Comment tu fais ? »
J’avais toujours le droit à : « Il faut apprendre le solfège, tu sais, cela fait une dizaine d’années que j’en fais, il n’y a pas de miracle ! » (je déteste cette réponse) :-).

D’un autre côté, je n’avais pas du tout envie d’attendre 10 ans pour reconnaître les notes et être capable de chanter une note de musique juste quand je le souhaitais. Cela me déprimait et me complexait d’avantage.

C’est alors que m’est venu l’idée géniale d’associer des couleurs aux noms des notes pour pouvoir les reconnaître. J’étais persuadé que cela fonctionnerait, et vous savez quoi ?

Cette idée a fonctionné et fonctionne toujours !

À cette époque, je ne savais même pas qu’il y avait un nom pour cela (oui, vous avez bien compris) :

La synesthésie

Par contre, c’est quoi la synesthésie ?

Je n’ai pas ce que l’on appelle : « L’oreille Absolue ! »

C’est-à-dire, la faculté de reconnaître n’importe quelles notes, de toutes les manières :
« Harmoniquement », « plusieurs voix jouées simultanément », « des notes joués en arpège dans tous les sens », etc.

Effectivement, grâce à la synesthésie, je suis capable aujourd’hui de relever des morceaux sans toucher un instrument, cela m’aide énormément lors de mes tournées, quand je dois préparer des futurs remplacements au pied levé. Le fait de voir les couleurs, m’aide aussi pour reconnaître les accords.

La synesthésie, a aidé mon oreille à se développer beaucoup plus vite lors de mon apprentissage, et à rattraper tout « mon retard auditif » par rapport à mes amis musiciens déjà expérimentés.

En outre, j’ai effectué en complément, beaucoup d’entraînements auditif via mon piano, des logiciels pour éduquer mon oreille, énormément d’exercices à travers le chant, beaucoup, beaucoup de chant et plus tard, des méthodes d’apprentissages venant des 4 coins du monde (merci les voyages).

Comment la synesthésie m’affecte !

Ici, je vais vous expliquer comment j’ai appliqué “cette méthode personnel” lié aux couleurs pour reconnaître les sons.

En effet, je souhaite juste partager mon expérience, puisqu’elle est ultra positive et que “cette méthode personnel” à fait ses preuves de nombreuses fois et continue de le faire ! 🙂

Si vous le souhaitez, vous pouvez vous en inspirer !
Faîtes vos propres expériences sur un mois, deux mois, etc, et vous faire votre propre opinion.
Soyez curieux et intelligent, testez !

Introduction à la synesthésie

En premier lieu, vous devez chercher vos propres couleurs, par rapport à votre sensibilité musicale et émotionnel.

Je vous présente, ce que je vois dans ma tête quand j’entends des sons

Synesthesie

Je tiens à vous rassurer, je ne suis pas fou !

La forme géométrique sert juste de représentation, mais les couleurs, c’est que je vois quand j’ai les yeux ouvert ou pas, du coup, j’arrive à donner instantanément le nom d’une note d’une mobylette qui passe, d’un violon qui joue une mélodie, etc.

Fonctionnement de ma synesthésie.

Comment suis-je arrivé à voir ça dans ma tête ?

Partant du fait (comme expliqué au-dessus) que j’étais ultra complexé, je voulais avancer et progresser dans mon apprentissage, quoi qu’il arrive !

Attitude et états d’esprit.

D’abord, je me suis posé devant mon piano, ensuite, j’ai pris des feutres et des crayons de couleur, et j’ai commencé à dessiner des carrés au crayon gris. Enfin, j’y ai inclus le nom des notes de piano, et ce, de manière chromatique en partant de « DO », « DO# », « RE », « Eb »…

Ce que je savais pas.

Par contre, à cette époque, je ne savais pas ce qu’était une enharmonie, c’est-à-dire : une note de musique qui a deux noms différents mais qui a exactement le même son.

En tout cas sur un piano, parce qu’il n’y a pas de comma.
Par exemple « SOL# » et « Ab » c’est exactement le même son et c’est ça une enharmonie.

J’ai écrit ceci à côté des carrés

  1. « Do »
  2. « Do# »
  3. « Ré »
  4. « Eb »
  5. « E »
  6. « Fa »
  7. « Fa# »
  8. « Sol »
  9. « Ab »
  10. « A »
  11. « Sib »
  12. « Si »

Toutefois, j’ai commencé à réfléchir à des émotions, à la nature et à me demander de quelle couleur est « Do », etc.

J’ai appliqué la synesthésie sans savoir qu’elle existait !

Il existe de nombreuses études sérieuses mené sur le fait de voir des couleurs liés au nombre, les lettres de l’alhpabets, etc. Je n’ai découvert cela que bien des années plus tard, comme quoi !

Les couleurs me sont venu naturellement dans la tête

La note « Do »

Par exemple, cette note de musique est pour moi transparente, elle n’a pas de couleur, et est dans mon esprit, liée à l’oxygène. C’est une note pilier très importante. Certainement parce ce que c’est la fondamentale de la première gamme majeure que l’on apprend “tous” étant petit.

Oui, on apprend tous à dire (et non à le chanter parfaitement, note pour note) :
« Do », « Ré », « Mi », « Fa », depuis qu’on est tout petit, (même si on chante d’autres notes, pendant qu’on l’exécute).

La note « Do# »

Par contre, cette note de musique est normalement rouge avec des points noirs.
Avec le temps, elle a fini par devenir orange ocre.

Comme je le disais plus haut, j’ai appris à reconnaître les sons avec des couleurs particulières. Pour cette couleur « DO# », si je dois penser « Réb », cela ne fonctionne pas, je ne vois rien, parce que je n’ai pas appris de couleur pour reconnaître « Réb ».

Mais si j’entends ce son, par exemple dans un contexte de « Réb » majeur, et qu’en plus, je regarde une partition avec les bonne altérations à l’armure, mon cerveau switch tout de suite. 🙂 Ce qui est assez pratique et appréciable !

La note « Ré »

Par exemple, cette note de musique est noire, elle est liée pour je ne sais quelle raison à la mort, au mystique, et à l’univers.

Du coup, c’est pratique, quand j’ai besoin de composer quelque chose de « mystique », ou de « triste » je ne me pose même plus la question de la couleur, de la tonalité que je vais choisir !

Les émotions tristes viennent d’elle-même et parlent d’elle-même comme par magie ! Je trouve ça assez fou 🙂

La note « Eb »

Par contre, cette note de musique est bleue, elle est liée à la mer, au ciel dégagé, à la liberté, cette note à quelque chose de grand, d’infini. En somme, elle est remplie d’une sensibilité incroyable et d’un sentiment nostalgique intense.

La note « E »

Cette note de musique est grise. C’est un gris bien moche comme le ciel de Paris et sa pollution.
Un gris déprimant, plombant. Comme vous le comprenez, pour moi, cette note n’est pas joyeuse.
Par ailleurs, ce n’est pas du tout une de mes notes et tonalités préférées pour composer.

La note « Fa »

Cette note de musique est jaune. Elle est remplie de chaleur, de confort et de réconfort.
J’aime cette note, j’adore utiliser les tonalités à partir de cette note pour créer du groove chaleureux.

La note « Fa# »

Cette note de musique est orange. Au tout début, elle était orange avec des cercles rouge dedans, avec le temps, cette note de musique est devenu naturellement orange dans mon esprit.

Elle est synonyme de tension avec laquelle, j’ai beaucoup de plaisir à jouer.

C’est aussi une note de départ très intéressante pour faire de la recherche musicale.
J’aime beaucoup la vibration de cette note.

La note « Sol »

Cette note de musique est rouge. Idem que « FA ».

La note « Ab »

Cette note de musique est violet claire. C’est une de mes notes froides préférés, parce qu’on peut la rendre chaude quand on le souhaite, elle est aussi remplie de joie et de nostalgie en même temps. Une des notes que je trouve le plus intéressant en terme d’émotion.

La note « A »

Cette note de musique est verte. Dans ma tête, cette couleur est la même que celle de l’herbe, le gazon, les arbres. C’est une note qui est fortement liée à la nature et aux énergies de la nature.

La note « Sib »

Cette note de musique est violet foncé.
Elle est liée à une espèce d’état méditatif.
C’est une note et une vibration très intéressante, surtout pour composer des groove médium tempo !

La note « Si »

Par contre, cette note de musique est blanche.
La note « Si » est pour moi « NEUTRE ».
Tantôt chaude, tantôt froide, elle est remplie de lumière et, est le pont entre plusieurs notes.

Synesthésie – Conclusion

Voilà, je vous ai décrit comment la synesthésie m’affecte tous les jours, dans mon travail, dans mes recherches musicales, dans mon approche avec mes instruments (je joue des percussions, et chante en jouant de la basse).

Je vous rassure, ce n’est pas douloureux. Hahahaha.
Cela peut-être parfois dérangeant pour mon entourage, parce que dès que j’entends un son, je ne peux pas m’empêcher de donner de suite le nom de la note, c’est comme un réflexe que l’on ne peut supprimer !

La synesthésie m’a aidé et m’aide encore !

C’est pourquoi, cette approche des notes par les couleurs m’a permis de faire des progrès énorme, de gagner beaucoup de temps, et aussi, j’ai pu faire un travail énorme sur ma personnalité (humaine et musicale), sur mes émotions, mon moi-intérieur.

Mieux se connaître,
c’est aussi mieux jouer !

Au fond, l’oreille, ce n’est « que » la mémoire de la hauteur des fréquences pour chaque note…

En d’autres termes, il faut avoir des points de repère pour reconnaître les notes de musique et pouvoir les mémoriser comme on peut. Que ce soit avec les méthodes enseigné en école, avec des couleurs, ou avec vos propre astuces.

Reconnaître les notes de musique, c’est une chance énorme, parce que même sans avoir l’oreille absolue, on peut écouter et faire de la musique avec beaucoup, beaucoup de plaisir ! 🙂

La synesthésie
est vraiment une arme redoutable !
Elle a changé ma vie !

Avez-vous déjà entendu parlé de la synesthésie ? Dites le moi dans les commentaires.

– APPRENDRE LA GUITARE BASSE AVEC UN PRO –
GROOVE LIKE A PIG

Cet article Synesthésie pour reconnaitre tous les sons est apparu en premier sur Blog BassistePro.com - Cours de basse.

49 episodes