Dans les coulisses de Gangs of London avec son producteur, Thomas Benski

 
Partager
 

Série archivée ("Flux inactif" status)

When? This feed was archived on January 11, 2021 23:27 (15d ago). Last successful fetch was on December 11, 2020 18:07 (2M ago)

Why? Flux inactif status. Nos serveurs ont été incapables de récupérer un flux de podcast valide pour une période prolongée.

What now? You might be able to find a more up-to-date version using the search function. This series will no longer be checked for updates. If you believe this to be in error, please check if the publisher's feed link below is valid and contact support to request the feed be restored or if you have any other concerns about this.

Manage episode 277497248 series 2616716
Par BetaSeries La Radio, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

C’est l’un des gros cartons de l’année au Royaume-Uni, mais aussi aux États-Unis : Gangs of London débarque en France sur STARZPLAY à partir de ce dimanche 15 novembre. À cette occasion, nous avons pu nous entretenir avec son producteur, Thomas Benski, à la genèse du projet avec son studio Pulse. Il nous raconte les coulisses de la série, de sa conception au tournage de ses scènes d’actions les plus complexes. C’est notamment lui qui est allé chercher Gareth Evans, réalisateur des films The Raid, et son partenaire créatif Matt Flanery. Thomas Benski ayant un père français, c’est dans la langue de molière qu’il nous a répondu et on lui remercie d’avoir bousculé ses habitudes pour l’occasion.

Il nous raconte notamment l’ambition de la série, celle de raconter une fable shakespearienne, une tragédie familiale dans un Londres moderne et imaginé qu’on associerait davantage à Gotham City. Il faut juste visionner la scène d’ouverture du premier épisode pour que le ton soit donné. Le but avec Gangs of London était de proposer une série de prestige dans un univers de genre et bourré d’action. En la regardant, on peut penser à la fois à Peaky Blinders, Gomorra, mais aussi à des fresques familiales comme Succession. On mélange les genres pour proposer un véritable hybride aux thématiques fortes : la pression de l’héritage, le prix du pouvoir, la nécessité de la vengeance comme dans bon nombre de fresques de gangsters.

Mais surtout, Gangs of London s’efforce de rendre l’expérience engageante visuellement avec tout d’abord une photographie extrêmement léchée dans un Londres poisseux et méconnaissable. Mais aussi une réalisation extrêmement travaillée, notamment dans ses scènes d’actions impressionnantes dans leur créativité. Le 5ème épisode résume à lui seul toute l’ambition visuelle de la série. On aborde aussi avec Thomas Benski la question de la violence dans Gangs of London, très graphique, mais selon lui nécessaire pour raconter le monde de la série.

Enfin, en tant que président d’un studio multidisciplinaire, il nous explique les différences de production entre un film et une série, mais surtout comment ils ont utilisé de techniques inspirés du cinéma ou du clip pour réaliser leurs ambitions. Une interview passionnante sur conception d’une série d’envergure par un studio de production, de l’idée jusqu’à sa distribution. Un pari qui a payé puisque la série est diffusée sur Sky au Royaume-Uni, AMC aux Etats-Unis et STARZPLAY en Europe avec une saison 2 d’ores et déjà en développement pour un tournage l’année prochaine.

[bs_show url="gangs-of-london"]

Retrouvez Gangs of London tous les dimanches sur la plateforme STARZPLAY (1 épisode par semaine)

Comment accéder au service STARZPLAY en France ?

  • En s’abonnant à la chaine via les Prime Video Channels sur Amazon, ainsi que sur la TV d’Orange pour 4.99€ / mois après une période d’essai gratuite de 30 jours.
  • En utilisant les applications STARZPLAY disponibles pour Android et iOS (cast sur TV possible), ainsi que sur votre boitier Apple TV.

357 episodes